02 Septembre 2020 - 15h12 • 11625 vues

Partager

Article

Jamais un Vendée Globe n’avait suscité autant d’engouement : 33 solitaires quitteront les pontons des Sables d’Olonne le dimanche 8 novembre en direction du tour du monde. Un épatant record pour cette 9e édition.

Pour cette édition 2020, le record de participation au Vendée Globe sera battu avec 33 concurrents sur la ligne de départ, le 8 novembre prochain, signe d’une bonne santé évidente. La belle surprise ? Six femmes seront dans la course, portant elles aussi les étendards de la compétition de très haut vol, l’amour du large et l’attrait de l’aventure.

L’on peut également noter que la proportion bizuths - récidivistes est pratiquement à l’équilibre. Le Vendée Globe est devenu une course qu’on dispute plus d’une fois, signe que l’épreuve est arrivée à sa pleine maturité dans toutes ses dimensions.

Pour pouvoir être inscrit définitivement au Vendée Globe, il fallait que les prétendants aient bouclé leur dossier d'inscription au 1er septembre, soit avoir répondu aux formalités administratives et médicales, avoir validé un parcours de qualification, sans oublier de produire un certificat de jauge valide avant le 15 octobre. Le délai accordé pour ce certificat vise à permettre aux équipes de travailler sur les dernières modifications avant de figer la configuration du bateau en vue de la course.

Dernières minutes

Quelques concurrents ont validé leur qualification dans le cadre de la Vendée – Arctique – Les Sables d’Olonne, courue en juillet, en bouclant de fait un parcours en solitaire équivalent à la distance d’une transatlantique. Ainsi Isabelle Joschke (MACSF), Kojiro Shiraishi (DMG Mori) ont vu leur horizon s’éclaircir en passant la ligne d’arrivée à proximité de la bouée Nouch Sud en juillet dernier. Ils ont été rejoints par Clément Giraud qui, nanti de sa participation à la Vendée - Arctique - Les Sables d’Olonne, pourra participer au Vendée Globe sur le bateau d’Érik Nigon qui n’a pas pu réunir les fonds nécessaires pour être au départ.

D’autres concurrents tel Didac Costa (One Planet One Ocean), finisher du dernier Vendée Globe, ont fait l’impasse sur la course qualificative du mois de juillet, réservant leurs efforts au parcours de 2000 milles en solitaire (appelé parcours complémentaire, ou parcours de substitution pour ceux qui ont connu des déboires techniques lors de la dernière course qualificative) requis par la direction de course.

Ainsi, Nicolas Troussel (Corum L’Épargne) et Louis Burton (Bureau Vallée 2), les deux marins ayant déjà la Transat Jacques Vabre à leur actif, ont décroché leur sésame sportif. Pénalisé par la casse d’un de ses foils dans les premières heures de la Vendée - Arctique - Les Sables d’Olonne, Sébastien Simon (Arkéa-Paprec) a pu s’appuyer sur le parcours de substitution (2000 milles) pour remplir ses obligations sportives. De la même manière, Armel Tripon (L’Occitane en Provence), victime d’une avarie en juillet, a bouclé son dossier d’inscription en rendant une copie propre et nette sur le parcours de substitution.

Sébastien Destremau, heureux dernier

Sébastien Destremau (Merci) devait, compte tenu du fait qu’il avait bouclé le Vendée Globe 2016, effectuer malgré tout un parcours en solitaire de 2000 milles. Alors qu’il avait bouclé une grande partie de sa qualification sportive, une rupture d’embase de barre de flèche l’a contraint à abandonner. À titre dérogatoire, la direction de course lui a proposé de réaliser un parcours complémentaire de 1000 milles avant le 15 septembre. Bon élève, l’heureux dernier du Vendée Globe 2016-2017 a honoré ce jeudi son contrat avec la direction de course : le voici 33e et dernier inscrit de ce Vendée Globe 2020 !

Deux rendez-vous majeurs
Les skippers ont d’ores et déjà inscrit deux dates majeures à leur calendrier.

- Le 17 septembre, au Palais Brongniart à Paris, ce sera la conférence de presse de présentation de l’épreuve avec l’ensemble des marins (sous réserve des règles imposées par les conditions sanitaires).

- Le vendredi 16 octobre, l’ensemble de la flotte devra avoir rejoint Port Olona pour l’inauguration du village du Vendée Globe et le début des contrôles de jauge. Il restera trois semaines avant le grand départ.

Les participations

1989-90 : 13 bateaux au départ
1992-93 : 15 bateaux
1996-97 : 15 bateaux
2000-01 : 24 bateaux
2004-05 : 20 bateaux
2008-2009 : 30 bateaux
2012-2013 : 20 bateaux
2016-2017 : 29 bateaux
2020-2021 : 33 bateaux

La liste des inscrits au 1er septembre 

Fabrice AMEDEO : NEWREST – ART & FENÊTRES
Romain ATTANASIO : PURE – BEST WESTERN
Alexia BARRIER :  TSE - 4MYPLANET
Yannick BESTAVEN : MAÎTRE COQ IV
Jérémie BEYOU : CHARAL
Arnaud BOISSIÈRES : LA MIE CÂLINE – ARTISANS ARTIPÔLE
Louis BURTON : BUREAU VALLEE 2
Didac COSTA : ONE PLANET ONE OCEAN
Manuel COUSIN : GROUPE SETIN
Clarisse CREMER : BANQUE POPULAIRE X
Charlie DALIN : APIVIA
Samantha DAVIES : INITIATIVES-CŒUR
Sébastien DESTREMAU : MERCI
Benjamin DUTREUX : OMIA - WATER FAMILY 
Kevin ESCOFFIER : PRB
Clément GIRAUD : COMPAGNIE DU LIT / JILITI

Pip HARE : MEDALLIA
Boris HERRMANN : SEA EXPLORER – YACHT CLUB DE MONACO
Ari HUUSELA : STARK
Isabelle JOSCHKE : MACSF
Jean LE CAM : YES WE CAM !
Stéphane LE DIRAISON : TIME FOR OCEANS
Miranda MERRON : CAMPAGNE DE FRANCE
Giancarlo PEDOTE : PRYSMIAN GROUP
Alan ROURA : LA FABRIQUE
Thomas RUYANT : LINKEDOUT
Damien SEGUIN : GROUPE APICIL
Kojiro SHIRAISHI : DMG MORI
Sébastien SIMON : ARKEA – PAPREC
Maxime SOREL : V AND B – MAYENNE
Alex THOMSON : HUGO BOSS
Armel TRIPON : L’OCCITANE EN PROVENCE
Nicolas TROUSSEL : CORUM L’EPARGNE

VENDEE LIVE : rendez-vous tous les jours à 12h30 (en français) et 13h30 (en anglais) - VENDEE FLASH : rendez-vous tous les jours à 18h15 (en français) et 18h30 (en anglais)