21 Février 2021 - 15h30 • 12244 vues

Partager

Article

Alexia Barrier (TSE-4myplanet) souffre toujours de problèmes de dos mais garde le moral. Le docteur de la course, Jean-Yves Chauve - avec qui la navigatrice est régulièrement en contact - a d'ores et déjà prévu des examens médicaux à son arrivée aux Sables d'Olonne, prévue le 27 ou le 28 février. 

" Ma douleur au dos est stable, ce n’est pas génial mais je ne suis plus qu'à 1386 milles de l’arrivée, et il n’y a que ça qui compte ! J’arrive à gérer avec les médicaments prescrits par le docteur de la course Jean-Yves Chauve. Actuellement, je suis au portant. Je pourrais changer de voile d’avant mais j’évite, je fais le minimum, juste pour avancer correctement et assurer la sécurité du bateau. Je me déplace à quatre pattes ou en rampant, je trouve des combines ! Je ne peux pas marcher sur le pont car pour marcher, je dois me tenir avec les deux bras pour soulager mon dos. Quand tu marches sur le pont il faut gainer pour ne pas se casser la figure et c'est impossible pour moi. Mais j’arrive à rouler une voile ou à prendre un ris, même si je prends 10 fois plus de temps que d'habitude. Je suis au portant, le bateau ne tape plus, j’ai de la chance. Ça avance tout seul, ce n’est pas comme si je devais virer de bord toutes les heures. Je n’ai plus que 5 ou 6 jours de mer, je ferai des examens pour voir ce que j’ai à l’arrivée.

Je suis tombée sur les lombaires. Le côté musculaire est endommagé, c’est certain. Je ne sais pas si j’ai cassé l’apophyse transverse, c'est la petite tige qui tient les côtes en bas du dos. On ne sait pas si c’est une fracture ou non. On ne peut pas encore faire de scanner en mer ! Je sais que mes reins vont bien, j’ai pu faire un test urinaire qui a révélé que je n’avais pas de sang dans les urines. Je prends du paracétamol codéiné. Je ne voudrais pas que la douleur s'aggrave car cela voudrait dire prendre de la morphine et à ce moment-là, tu perds un peu la maîtrise. Je ne suis pas déprimée ou quoi que ce soit. J’aurai bientôt bouclé mon Vendée Globe et c’est tout ce qui compte. 

J'empannerai demain. Actuellement j’ai deux ris et le J3, je pourrais avoir un ris et le J2 mais ce n'est pas grave. Le vent va forcir, je vais prendre un troisième ris pour l’empannage, je roulerai la voile d’avant pour ne pas forcer. J’ai eu un bon entraînement au niveau des empannages dans des conditions musclées dans le Sud. Ça devrait mollir seulement dans les 24 dernières heures avant les Sables d’Olonne. Là-dessus, j’ai plus de chance qu'Ari !

Distractions du large

J’ai des livres audios, en ce moment j’écoute le livre de Michelle Obama, pour la troisième fois. Non pas que l’histoire soit géniale mais j’aime bien écouter la voix qui fait la lecture, ça me berce. J’ai des films mais je ne peux pas rester assise pour les regarder. J’ai rechargé deux livres sur itunes donc ça va ! Je suis bien quand je suis allongée dans ma bannette."

Alexia Barrier / TSE-4myplanet