25 Novembre 2021 - 19h17 • 1040 vues

Partager

Article

Thomas Ruyant et Morgan Lagravière ont remporté ce jeudi, à 09h 48’ 10’’ (14h48 en Métropole)  la 15e édition de la Transat Jacques Vabre en Imoca. Charlie Dalin et Paul Meilhat (Apivia), suivis de Jérémie Beyou et Christopher Pratt (Charal), complètent le podium.

6e du Vendée Globe 2020-2021, terminé sur un seul foil, le skipper de LinkedOut a imposé son sens de la trajectoire avec Morgan Lagravière, concurrent malheureux du Vendée Globe 2016-2017 – il avait abandonné en Afrique du sud après une avarie de safran sur… Safran.

Toujours placés, en tête depuis le 16 novembre, les deux navigateurs ont profité de leur temps d’avance après le contournement de l’île de Fernando do Noronha pour s'engouffrer dans un enchaînement météo plus favorable. Inspirés de bout en bout, Thomas et Morgan auront passé 72% du temps en tête. Apivia et Charal devraient selon toute vraisemblance compléter le podium.

Pour Thomas Ruyant, c’est une forme de Grand Chelem des Transatlantiques : il a remporté la Mini Transat en 2009, la Route du Rhum en 2010 (Class40), et la Transat AG2R La Mondiale en Figaro avec Adrien Hardy (2018).

Les données de course
Temps de course : 18j 01h 21min 10sec
Distance théorique : 5800 milles
Vitesse théorique : 13,27 noeuds
Distance réelle parcourue : 6691,30 milles
Vitesse réelle : 15,44 noeuds

ILS ONT DIT

Thomas Ruyant
"C'est beaucoup de bonheur partagé. Nous avons pris beaucoup de plaisir sur l'eau avec Morgan. C'est une sacrée expérience sportive, ce sont des moments rares. Cette victoire s'est jouée depuis plusieurs mois, depuis plusieurs années, grâce à l'équipe géniale qui travaille sur ce projet. Il y a beaucoup de choses qui se sont faites avant le départ. Nous avons eu la chance d'avoir un bateau qui était ultra prêt, en lequel nous avions confiance, sur lequel nous avons pu tirer, que nous n'avons pas ménagé. Nous non plus d'ailleurs, même sur les derniers jours où nous avions un peu d'avance, nous n'avons pas lâché un mètre, nous avons mis de l'énergie du départ jusqu'au bout. Nous sommes bien cuits, la dernière session entre Fernando do Noronha et l'arrivée a été longue. C'est la première fois que nous régatons sur une Transat et que nous restons aussi longtemps dans des endroits où il fait chaud, où c'est éprouvant de manoeuvrer."

Morgan Lagravière
"C'est un bon moment ! Gagner une course, forcément, ça fait toujours plaisir. Ce sont des moments de bonheur, il faut être capable d'en profiter, de savourer. Ce n'est pas seulement le résultat sportif, c'est aussi les valeurs et la dimension humaine. Nous avons bien l'intention de capitaliser sur tout ça et d'en profiter dans les prochains jours. Nous étions vraiment soudés, bienveillants l'un envers l'autre, avec une motivation commune, une grosse complémentarité, nous avons tout donné. Nous avons eu des super conditions en passant le Rocher du Diamant, c'était vraiment idéal pour se faire plaisir, pour faire plaisir à ceux qui étaient là. De voir la terre, de voir les îles, de récupérer nos fruits, nos noix de coco, ça fait plaisir."