06 Janvier 2022 - 12h04 • 917 vues

Partager

Article

Malgré sa séparation d’avec ses deux copartenaires, Arkea et Paprec, Sébastien Simon n’a pas pour autant renoncé au Vendée Globe 2024. Le skipper vendéen s’est porté acquéreur d’une moitié du bateau sur lequel il a couru l’édition 2020 jusqu’à son abandon avant le cap de Bonne-Espérance, et la Transat Jacques Vabre de l’automne notamment (4e).

Dans une interview accordée à Voiles et Voiliers, Sébastien Simon explique être désormais copropriétaire de l’ex Arkea Paprec avec Vincent Riou, détenteur dès l'origine du projet de l'autre moitié des parts du bateau. Sébastien Simon dit vouloir acquérir les parts manquantes. Il déclare également disposer d’ores et déjà de partenaires secondaires et être en recherche d’un, voire deux partenaires principaux pour soutenir le budget global qui s’établit à 2,5 millions annuels.

Le premier objectif est de mettre le bateau en chantier dès le mois de février afin d’optimiser l’existant et de conjuguer la puissance naturelle de ce plan Kouyoumdjian 2019 avec un surcroît de stabilité et de tolérance.