Jean LE CAM

Portrait

Jean LE CAM

60 ans

La Forêt-Fouesnant (29)

Entre le Vendée Globe et Jean Le Cam, un attachement réciproque est né, et ce, dès sa première participation en 2004-2005. Le marin qui était déjà nanti d’un palmarès confortable s’est révélé auprès du grand public par ses talents de navigateur, mais aussi par sa faconde, sa manière d’expliquer la course au large avec ses mots de tous les jours, par son humour décalé. Pas étonnant que son auditoire se soit pris de passion pour sa façon de raconter ses tours du monde, son absence totale de langue de bois, son envie de partager ses émotions, sa capacité à adopter un regard d’enfant pour faire aimer sa passion. Et pourtant, le Vendée Globe n’a pas toujours été tendre avec lui. En 2004-2005, il manque la victoire d’un cheveu alors qu’on pouvait imaginer la course gagnée quand il franchit le cap Horn avec plus de 250 milles sur Vincent Riou, son meilleur adversaire. En 2008, son périple s’arrête au large du même cap Horn après un chavirage suite à la perte de sa quille. Comme si leurs destins étaient liés, c’est de nouveau Vincent Riou qui viendra le sauver. En 2016, c’est en dernière minute qu’il parvient à réunir le budget nécessaire pour être une nouvelle fois présent sur la ligne.

Et pourtant, le marin possède de sérieux arguments : toujours dans le coup, il est aussi reconnu comme un des navigateurs qui sait le mieux prendre soin de son bateau. Au fil des éditions, il s’est découvert une passion pour la vidéo et ses pastilles sont des condensés d’humour inventif et de bons mots parfois sans concessions. Un Vendée Globe sans Jean Le Cam perdrait forcément un peu de cette saveur qui caractérise la grande cuisine, celle dont on ne se lasse pas.

Palmarès

Contact Presse

Laurence Carës, Kaori

Tel : 06 80 66 30 69

Mail :  laurence.caraes@kaori.fr

Coordination générale : Anne Le Cam

Tel : 07 60 06 29 29

mail : annelecam29@gmail.com

 

 

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016