Pip HARE

Portrait

Pip HARE

46 ans

Poole (Grande-Bretagne)

Pip Hare a découvert la course en solitaire sur le tard, à 35 ans. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir bourlingué puisque la navigatrice britannique affiche au cours de ses quinze ans d'activité comme skipper professionnel plusieurs dizaines de milliers de milles au compteur, avec entre autres, deux Mini-Transat et une Transat Jacques Vabre. Sa participation au Vendée Globe elle l’a laissé murir jusqu’à ce qu’elle décide que c’était le bon moment. Celle qui s’est nourrie des livres d’Isabelle Autissier rêve de mettre ses pas dans ceux des marins d’exception, même si elle se définit elle-même tout autant comme aventurière que régatière.

Pour construire son projet Vendée Globe, elle n’a pas hésité à prendre des risques, puisant dans ses fonds propres pour disposer du vénérable Superbigou de Bernard Stamm. Depuis, elle a obtenu une aide du port de Poole et de quelques partenaires locaux qui lui permettent de boucler progressivement ses budgets des courses de préparation en attendant un sponsor titre. Pip Hare sait bien qu’elle ne vient pas pour rivaliser avec les foilers et leurs budgets. Mais faire partager une belle histoire autour du monde suffirait déjà à son bonheur et mobilisera surement l'attention du public.

Palmarès

MEDALLIA

Monocoque IMOCA

MEDALLIA
  • Numéro de voile : GBR77
  • Anciens noms du bateau : Armor Lux - We Are Water - La Fabrique
  • Architecte : Pierre Rolland
  • Chantier : Bernard Stamm
  • Date de lancement : 03 juillet 1999
  • Longueur : 18,28m
  • Largeur : 5,70m
  • Tirant d'eau : 4,50m
  • Déplacement (poids) : 9t
  • Nombre de dérives : 2
  • Hauteur mât : 29m
  • Voile quille : carbone
  • Surface de voiles au près : 300m2
  • Surface de voiles au portant : 580m2

Ce bateau que Bernard Stamm avait construit sur le petit port de pêche de Lesconil affiche déjà quatre tours du monde complets au compteur. Par deux fois, Bernard Stamm l’a mené à la victoire dans Around Alone avant que le monocoque dispute la Barcelona World Race avec un équipage espagnol. En 2016, c’est de nouveau un navigateur suisse, Alan Roura, qui reprenait le flambeau. Ce voilier d’une grande simplicité se révèle la monture idéale pour qui veut boucler un tour du monde en toute sécurité. Aux mains de Pip Hare, il est paré pour une cinquième boucle.

Actualités

Contact Presse

Lou Adams

hello@piphareoceanracing.com

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016