12 Novembre 2020 - 10h54 • 13542 vues

Partager

Article

Clément Giraud raconte son début de course avec un large sourire dans la voix ce matin sur la vacation de 9h30.

"Ça se passe plutôt bien côté vie à bord après les petites galères de départ de course. Je suis super content d’être là. J’ai eu mon petit lot de galères, des petits trucs comme des élastiques de chariot de grand-voile qui ont pété avant le front. J’ai préféré me décaler dans le Sud. J’ai quand même fait deux virements dans 35 nœuds, c’était velu ! Hier soir j’ai presque fait tomber à l’eau mon grand gennaker, c’était un peu la galère.

Là le vent remonte, c’est impressionnant ce qu’il y a devant nous. On va essayer de contourner la dépression tropicale pour ne pas faire de bêtises.

Je suis concentré, je n’ai pas eu vraiment l’habitude de bosser la météo en mer, j’apprends vachement de choses, je passe énormément de temps à la table à cartes. Je suis en apprentissage coté météo, mais je commence à saisir des trucs, je prends mon pied. Je vais contourner vraiment franco la dépression qui arrive. La priorité, c’est de ne pas mettre le bateau ni le bonhomme en stress.

Je ne réalise pas encore vraiment que je suis sur le Vendée Globe. Je suis encore sur le format 10/15 jours en mer. Hier je me suis dit « Clem, t’es sur le Vendée » !!!

Je ne sais pas trop où sont les autres. J’essaye de faire les choser correctement... Ça va bien se passer, il n’y a pas de raison !"

Clément / Compagnie du lit / Jiliti