20 Février 2021 - 10h30 • 7954 vues

Partager

Article

Manuel Cousin (Groupe SÉTIN), arrivé ce matin aux Sables d'Olonne, nous livre ses premiers mots sur le ponton. 

" Je ne m’attendais pas à voir autant de monde, autant de skippers, c’est difficile de passer de rien à tout. C’est magique. On se rend compte que le Vendée Globe est une grande famille ici. C’est très émouvant. 

Ce fut une extraordinaire aventure humaine. J’étais parti pour une course et ça a fini en aventure. Ça a été compliqué avec tous les problèmes techniques et les seuls moments où j’ai pu relâcher la pression, c’était cette nuit. Je me suis dit que ça y est, j’y arrivais. 

J’ai pris énormément de plaisir. Même dans les moments compliqués où je devais être en action car dans ces moments-là je n’avais pas le temps de penser, je faisais ce que je devais faire. C’est ma folle envie de finir ce tour qui a fait qu’aujourd’hui je suis amarré ici. 

Il y a toute l'émotion qui retombe et un peu de fatigue aussi. Je n'ai pas dormi beaucoup car je ne voulais pas que tout ce que j'avais fait en amont soit gâché par une avarie si près du but. 

Mon tour était incroyable. Quand on est compétiteur, on imagine toujours sa course, mais ça ne ressemble jamais à nos rêves. Finalement, l'histoire est belle car j'ai réussi à résoudre mes problèmes techniques et le but était de toute façon d'arriver donc que ça soit quelques jours après, ce n'est pas grave. L'histoire est magnifique car on est ici. "