23 Février 2021 - 12h17 • 18617 vues

Partager

Article

C’est la dernière ligne droite pour Isabelle Joschke qui s’est engagée dans le golfe de Gascogne après une nuit ventée au cap Finisterre, "animée" par la traversée du rail des cargos. La suite est un tout droit de 250 milles en tribord amures dans un vent de Sud qui va faiblir.

La navigatrice de MACSF est parvenue à rester devant la dépression qui va concerner Sam Davies cette nuit. Elle est attendue en Vendée demain à la mi-journée.
Hors-course depuis la signification de son abandon le 9 janvier suite à l’avarie de son vérin de quille, « Isa » ne franchira pas la ligne d’arrivée mais empruntera le chenal des Sables d’Olonne qu’elle a quitté il y a 107 jours.

Vous pourrez suivre en direct sur le site de la course sa remontée du chenal, suivie de sa conférence de presse.

Sam Davies devrait lui emboîter le pas jeudi après-midi.  Non sans avoir affronté une dernière épreuve cette nuit au cap Finisterre : 30 à 35 nœuds de vent de Sud et 5 à 6 mètres de creux.

Tout va bien à bord pour Alexia Barrier  qui a laissé l’archipel des Açores dans son sillage et a pu empanner sans dommages pour son dos. Elle navigue en tribord au reaching, dans un flux de Sud-Sud-Ouest de 25 nœuds. L’avant-dernière concurrente de cette édition devrait toucher terre le 28 février ou 1er mars.

Enfin, Ari Huusela a retrouvé un peu de vitesse au sortir de la vaste zone anticyclonique qui l’aura emprisonné pendant presque 72 heures au grand large des Canaries. Il fait à nouveau cap au Nord-Est à 8 nœuds de moyenne. Mais il n’est pas tout à fait au bout de ses peines car le vent de Nord-Nord-Ouest qui l’accompagne va prendre de la droite, obligeant le skipper finlandais à progresser au près. Son heure estimée d’arrivée est repoussée au 5 /6 mars.