Isabelle JOSCHKE

Portrait

Isabelle JOSCHKE

43 ans

Lorient

Après des années à batailler sur le circuit Figaro, Isabelle Joschke retrouve son terrain de prédilection, le large et, qui plus est par la grande porte, le Vendée Globe. Car c’est au long cours que la navigatrice franco-allemande exprime le mieux son talent. Sa carrière débute en 2005 quand, après avoir découvert la voile à l’école des Glénans, elle décide de se coltiner au circuit Mini. Après une première traversée de l’Atlantique, elle se lance dans un ambitieux projet, faisant construire un prototype pour la victoire. Elle enchaîne les podiums jusqu’à remporter la première étape de la Mini-Transat et gagner ainsi le droit de convaincre son partenaire de l’époque de la suivre sur le circuit Figaro. Elle y apprend la course au contact, la rigueur qu’il est nécessaire d’avoir quand une épreuve se joue à quelques minutes près. En 2016, elle s’engage en Class40 où son sens de la trajectoire, sa gestion du temps font merveille. Elle est largement en tête de The Transat en 2016 quand elle est contrainte à l’abandon suite à un délaminage de sa coque. Mais sa religion est faite : pour exprimer son goût du large, rien de mieux que le Vendée Globe. En montant son projet IMOCA, Isabelle devient une des six candidates potentielles de l’édition 2020. Une vraie satisfaction pour celle qui n’a eu de cesse de promouvoir une véritable mixité dans le monde de la course au large et du sport en général.

Palmarès

MACSF

Monocoque IMOCA

MACSF
  • Numéro de voile : FRA 27
  • Anciens noms du bateau : Quéguiner - Safran
  • Architecte : Verdier - VPLP
  • Chantier : Chantier Naval de Larros
  • Date de lancement : 04 juillet 2007
  • Longueur : 18,28m
  • Largeur : 5,60m
  • Tirant d'eau : 4,50m
  • Déplacement (poids) : 7,7t
  • Nombre de dérives : foils
  • Hauteur mât : 27m
  • Voile quille : acier
  • Surface de voiles au près : 300m2
  • Surface de voiles au portant : 650m2

MACSF marque une rupture dans l’histoire du Vendée Globe. Construit pour Marc Guillemot en 2007, le plan Verdier – VPLP tranche avec tous les canons de l’époque qui ne juraient que par la recherche de puissance supplémentaire. Safran (devenu aujourd’hui MACSF) fait le pari de la légèreté en s’appuyant sur une construction particulièrement soignée. Depuis, la philosophie qui prévalait lors de la construction du prototype a évolué. L’évolution des techniques de construction a permis de faire des bateaux un peu plus puissants tout en gardant les atouts du prototype de 2007. En dotant son bateau de foils, Isabelle Joschke, conseillée par un maître en matière de course au large en la personne d’Alain Gautier, espère bien donner un second souffle au prototype qui a inspiré deux générations de voiliers depuis le Vendée Globe 2008.

Contact Presse

Julie Cornille

Tel : 06 62 88 81 18

Courriel : jcornille@oconnection.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016