Boris HERRMANN SEAEXPLORER - YACHT CLUB DE MONACO

Boris HERRMANN

1ère participation

DE

39 ans

Hambourg et Monaco

Boris Herrmann n’ambitionne pas seulement d’être le premier navigateur allemand au départ d’un Vendée Globe. Il veut aussi démontrer qu’il a toute sa place dans le peloton des sérieux outsiders, de ceux qui peuvent briguer une place d’honneur à l’arrivée aux Sables-d’Olonne. Sponsorisé par Seaexplorer - Yacht Club de Monaco, ami de Pierre Casiraghi, le neveu du Prince Albert, Boris veut prouver…

Palmarès

2020

Vendée Arctique Les Sables d'Olonne, 7e

2019

Transat Jacques Vabre, 12e
Bermudes 1000 Race, 6e
Fastnet Race, 7e

2018

Monaco Globe Series, 7e
Route du Rhum, 5e

2017

Fastnet Race, 3e
Transat Jacques Vabre, 4e

2016

Ultim : troisième meilleur temps du Trophée Jules Verne à bord d'IDEC Sport

2014

Ultim : Le Cap - Rio, 1er

2013

Ultim : record New York - San Francisco à bord du VOR 70 Maserati

2011

Barcelona World Race, 5e

2009

Classe Mini : Transat 650 La Rochelle - Salvador de Bahia, 11e

2008

Class40 : Transat Plymouth - Newport, 2e
Québec - Saint-Malo, 7e

2006

dériveur olympique : Championnat d'Europe de 505, 2e

Portrait

Boris HERRMANN

Boris Herrmann n’ambitionne pas seulement d’être le premier navigateur allemand au départ d’un Vendée Globe. Il veut aussi démontrer qu’il a toute sa place dans le peloton des sérieux outsiders, de ceux qui peuvent briguer une place d’honneur à l’arrivée aux Sables-d’Olonne. Sponsorisé par Seaexplorer - Yacht Club de Monaco, ami de Pierre Casiraghi, le neveu du Prince Albert, Boris veut prouver à ses compatriotes et qui plus est, à tous ceux qui s’intéressent à la course au large, que son profil mérite d’être cité au rang de ceux qui peuvent jouer aux avant-postes. Pour autant, le projet de Boris Herrmann ne s’arrête pas là : à bord de Seaexplorer - Yacht Club de Monaco, le navigateur allemand embarquera toute une batterie d’appareils de mesures qui permettront de mesurer le CO2, le PH et la salinité de l'eau, en partenariat avec Geomar, Max Planck et l'IFREMER : des relevés d’autant plus précieux qu’il va naviguer dans des parages relativement peu fréquentés. Mener ce double combat sportif et scientifique est d’autant plus important pour Boris qu’il se définit comme un militant convaincu de l’environnement. Transmettre aux générations futures, servir d’exemple, font aussi partie de ses objectifs de campagne en vue du Vendée Globe 2020. Réaliser un projet sportif ambitieux ne donnerait que plus de force au message qu’il souhaite envoyer au public. Pour ce faire, le navigateur dispose de quelques arguments : de la Barcelona World Race à la tentative de Trophée Jules-Verne aux côtés de Francis Joyon en passant par un tour du monde en Class40, les mers du Sud n’ont plus beaucoup de secrets pour lui…

Monocoque IMOCA

SEAEXPLORER - YACHT CLUB DE MONACO

Conçu par le cabinet VPLP – Verdier, cet IMOCA de la génération 2016 se distingue par son cockpit très abaissé, des foils imposants pour l’époque et un devis de poids particulièrement étudié. Très rapide, le bateau avait pu montrer tout son potentiel lors du Vendée Globe 2016 avant d’être contraint à l’abandon suite à la rupture d’un de ses foils qui avait endommagé le puits. Depuis, le chantier mené par Malizia a consisté avant tout à contribuer à la fiabilité du monocoque. À bon escient, puisqu’à son bord Boris Herrmann a pu terminer cinquième de la Route du Rhum et sixième de la Bermudes 1000 Race.

SEAEXPLORER - YACHT CLUB DE MONACO

  • Numéro de voile : 16
  • Anciens noms du bateau : Edmond de Rothschild, Malizia - Yacht Club de Monaco
  • Architecte : Verdier - VPLP
  • Chantier : Multiplast
  • Date de lancement : 07 août 2015
  • Longueur : 18,28m
  • Largeur : 5,70m
  • Tirant d'eau : 4,50m
  • Déplacement (poids) : 7,6t
  • Nombre de dérives : foils
  • Hauteur mât : 29m
  • Voile quille : acier
  • Surface de voiles au près : 290m2
  • Surface de voiles au portant : 490m2

Contact presse

Andreas Kling

Mail : andreas@borisherrmannracing.com

Tel : +49 172 2578817

Suivez Boris