18 Janvier 2017 - 14h08 • 33352 vues

Partager

Article

Les deux skippers séparés de 36 milles ce midi ont répondu au Vendée Live malgré la tension et la fatigue palpables sur ces dernières heures de course. Le Britannique avoue avoir un immense besoin de dormir car privé de sommeil pour cause de pilote automatique défaillant... Le Breton, lui, reste très concentré et pense au trafic qu'il pourrait rencontrer à la pointe de Bretagne...

Alex Thomson, Hugo Boss
"J’essaie de faire fonctionner mon anémomètre. J’ai fait une nuit blanche et suis très fatigué. Je ne me concentre pas sur l’arrivée mais sur ce qu’il faut faire pour que les pilotes automatiques fonctionnent pour que je puisse dormir. Le routage est assez clair. On s’approchera des îles Scilly. On attendra une bascule et quand le vent tourne, on sera sur l’autre bord. Il ne me reste plus d’options. Après le virement de bord, on aura du vent. Du coup je n’ai plus d’option. Je pourrai reprendre quelques milles, mais pour le moment il est difficile pour moi. Jusqu’à ce que mon pilote fonctionne correctement en mode vent, cela va être très difficile dans de telles conditions. J’ai besoin de dormir. Je ne peux pas envisager de nouvelles journées comme ces dernières. J’ai ce problème avec l’anémomètre depuis un moment. Cela a été impossible de dormir. La seule chose que j’ai en tête est c’est que je veux dormir plus d’une année."

 

Aerial shot of Hugo Boss, skipper Alex Thomson (GBR), off the Kerguelen Islands, flied over by the National French Marine Nivose Frigate, during the Vendee Globe, solo sailing race around the world, on November 30th, 2016 - Photo Marine Nationale / Nefert

Vacation de 12h avec Alex Thomson, traduite en français

 
Current Time 0:00
Duration Time 0:00
 

 

Armel le Cléac’h, Banque Populaire VIII
"Ça penche pas mal là. La situation n’est pas facile depuis un petit moment. Les conditions ne nous ont pas aidés à aller vers les Sables d'Olonne. Pour l’instant, je tiens tête à Alex. Les dernières 24 heures seront compliquées. Il faudra faire attention car on croise beaucoup de dangers. Il y a du trafic maritime, on croise des pêcheurs et des cargos depuis hier. On va passer au large de la pointe Bretagne cette nuit, puis on va longer la Bretagne Sud. Il faudra être prudent et ne pas faire de bêtises. "

 

 

 

 

 

Photo sent from the boat Banque Populaire VIII, on January 1st, 2017 - Photo Armel Le Cleac’hPhoto envoyée depuis le bateau Banque Populaire VIII le 1er Janvier 2017 - Photo Armel Le Cleac’h

Vacation de 12h avec Armel Le Cleach'

 
Current Time 0:00
Duration Time 0:00