Sébastien SIMON

Portrait

Sébastien SIMON

30 ans

Les Sables d'Olonne 85 - Concarneau 29

C’est en franchissant certains caps que l’on peut faire valoir de nouvelles ambitions. Sa victoire toute en maitrise lors de la Solitaire Urgo Le Figaro 2018 a permis à Sébastien Simon de se projeter dans la perspective d’être au départ du Vendée Globe. Mais pour ce compétiteur dans l’âme, il était hors de question de se présenter sans avoir une chance de jouer la plus haute marche du podium. Pour ce faire, Sébastien a donc réuni autour de lui ce qu’il estime être les atouts gagnants : un nouveau bateau dessiné par Juan Kouyoumdjian (Juan K pour les intimes), l’expérience d’un directeur technique particulièrement au fait des vicissitudes d’un tour du monde en la personne de Vincent Riou, vainqueur de l’édition 2004-2005, sans oublier l’appui du Pôle Finistère Course au Large, véritable fabrique de champions. Sébastien embarquera Vincent pour toutes les courses en double de 2019.

En attendant de pouvoir disposer de sa nouvelle monture, Sébastien Simon s’entraîne à bord de l’ancien PRB. Après une tentative de record sur la Route de la Découverte aux côtés de Vincent Riou, il a rapatrié le monocoque dans les conditions du solitaire pour parfaire sa connaissance des IMOCA. Dans le même temps, le team Arkéa Paprec a fait le choix d’assembler le bateau dans ses propres locaux après avoir confié la construction de la coque au chantier CDK. Cette démarche originale va permettre à Sébastien de suivre pas à pas la finition de son nouvel outil et de s’en approprier les recoins les plus intimes. Une démarche qui ne peut que satisfaire cet ingénieur de formation passionné de technologies de pointe.

S’il vit à Concarneau pour suivre au plus près la construction de son monocoque, Sébastien aura un drôle de pincement au cœur quand il s’agira de descendre le chenal des Sables d’Olonne. Car c’est ici qu’il a vécu et qu’il a fait ses premières armes au sein des Sports Nautiques Sablais. Alors, quand l’enfant du pays s’apprêtera à rejoindre la ligne de départ, nul doute que nombre d’admirateurs auront pour lui les yeux de Chimène.

Palmarès

ARKEA-PAPREC

Monocoque IMOCA

ARKEA-PAPREC
  • Numéro de voile : 4
  • Architecte : Juan Kouyoumdjian
  • Chantier : CDK Technologies
  • Date de lancement : 19 juillet 2019
  • Longueur : 18,28m
  • Largeur : 5,70m
  • Tirant d'eau : 4,50m
  • Déplacement (poids) : 8t
  • Nombre de dérives : foils
  • Hauteur mât : 29 m
  • Voile quille : acier mécano soudé
  • Surface de voiles au près : 260 m2
  • Surface de voiles au portant : 600 m2

C'est une sacrée machine dont va disposer Sébastien Simon pour le Vendée Globe 2020. Le plan Juan K, construit chez CDK Technologies et peaufiné dans les ateliers de Vincent Riou se démarque des autres prototypes par ses lignes tendues et ses très grands foils. Pour l'heure, le monocoque manque encore de maturité avant qu'il n'exprime tout son potentiel. Après une saison 2019 de mise au point et de navigations avec Vincent Riou (9e de la Transat Jacques Vabre), Sébastien doit se focaliser cette année sur le solo, à l'issue d'un chantier d'hiver où sera notamment développée une nouvelle paire de foils. D'ici quelques mois, le jeune skipper promet qu'il sera bel et bien présent pour batailler en vue du podium et peut-être de la victoire finale.

Actualités

Contact Presse

Agence Effets Mer

Marie Fraleux : mfraleux@effetsmer.com

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016