23 janvier 2017 - 10h:49 • 11016 vues

Partager

Article

Si Jérémie Beyou a retrouvé un vent de Nord-Est qu'il devrait garder jusqu'à l'arivée, les choix à venir ne sont pas simples pour Jean-Pierre Dick, Yann Eliès et Jean Le Cam. 

© Great CircleJérémie Beyou a retrouvé un vent d’Est-Nord-Est qui devrait l’accompagner jusqu’à la ligne d’arrivée dans la soirée.

Derrière, Jean-Pierre Dick, Yann Eliès et Jean Le Cam avancent toujours vite en avant de la dépression qui les accompagne depuis plus de deux jours. Le vent devrait mollir en arrivant dans le golfe de Gascogne. Il devrait également tourner à l’Est ou au Sud-Est avec la dorsale anticyclonique qui nous amène un temps sec et froid sur la France depuis plusieurs jours. La fin de course sera donc compliquée. Certains routages font tirer des bords dans la baie de Quiberon. D’autres suivent une route plus directe. Chacun doit commencer à se positionner en fonction des bascules de vent attendues sur la fin de la course. Est-ce que le décalage Nord de StMichel-Virbac sera payant ou est-ce l’option Sud de Finistère Mer Vent qui sera la bonne ? Il est encore trop tôt pour le dire.

© Great CircleDerrière, les conditions vont devenir plus difficiles à partir du milieu de semaine pour Sébastien Destremau avec une dépression qui devrait couper sa route en approche du cap Horn.

Christian Dumard et Bernard Sacré / Great Circle

© Great Circle

Préparez votre venue sur le village du Vendée Globe : Ouverture des inscriptions le 6 octobre