Miranda MERRON

Portrait

Miranda MERRON

50 ans

Cowes

Il faut un sacré tempérament pour décider d’abandonner une carrière prometteuse dans le monde de la publicité pour s’adonner à sa passion, la course au large. C’est pourtant la voie qu’a choisie Miranda Merron, il y a de ça une quinzaine d’années. Il faut dire que la navigatrice avait quelques atavismes qui lui collaient à la peau : à 9 ans, elle traversait l’Atlantique sur le bateau familial pour la première fois, une expérience qui allait en appeler de nombreuses autres. Petit à petit, elle fait son chemin comme navigatrice où son sens des trajectoires, sa rigueur d’analyse font merveille. Enchaînant les courses en équipage, elle participe aussi bien au Trophée Jules Verne, qu’au Tour des Îles Britanniques avant de se lancer dans le circuit Class40 aux côtés d’Halvard Mabire son compagnon. Ensemble, ils cultivent les mêmes appétences pour le souci du détail technique, pour une navigation respectueuse du matériel, pour une certaine éthique. Leur parcours commun finit de convaincre leur partenaire Campagne de France de les accompagner sur le Vendée Globe. Si Miranda prend la barre du projet, Halvard Mabire ne sera jamais loin. Même si elle partira seule autour du monde, cette histoire se construit à deux.

Palmarès

CAMPAGNE DE FRANCE

Monocoque IMOCA

CAMPAGNE DE FRANCE
  • Numéro de voile : FRA50
  • Anciens noms du bateau : Great America IV, Mirabaud, Temenos
  • Architecte : Owen Clarke
  • Chantier : Southern Ocean Marine, Tauranga
  • Date de lancement : 04 mai 2006
  • Longueur : 18,28m
  • Largeur : 5,50m
  • Tirant d'eau : 4,50m
  • Déplacement (poids) : 8,5t
  • Nombre de dérives : 2
  • Hauteur mât : 28m
  • Voile quille : carbone
  • Surface de voiles au près : 330m2
  • Surface de voiles au portant : 600m2

 Conçu pour le navigateur suisse Dominique Wavre, Campagne de France est un bateau fiable et classique qui a bénéficié du savoir-faire néo-zélandais en matière de construction. Aux mains de Dominique puis de l’Américain Rich Wilson, le monocoque a déjà bouclé quatre tours du monde (deux Vendée Globe et deux Barcelona World Race), avant de subir un important chantier de rénovation après avoir été foudroyé en 2014. C’est donc une unité en très bon état de marche dont va disposer Miranda Merron pour son premier tour du monde en solitaire. Et l’on peut faire confiance aux deux complices que sont Halvard et Miranda pour en faire une machine préparée aux petits oignons. En tout état de cause, le bateau connaît la route.

Actualités

Contact Presse

Denis van den Brink

denis.van-den-brink@wanadoo.fr

tel : 06 07 91 65 66

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016