Clément GIRAUD

Portrait

Clément GIRAUD

39 ans

Toulon (83)

Et si Clément Giraud était le chaînon manquant entre aventurier et compétiteur ? Le navigateur varois a quelques atouts à faire valoir au sein de la cohorte des prétendants au prochain Vendée Globe. Son vécu d’une part : après une enfance aux Antilles, il s’est fait un point d’honneur de bourlinguer sur toutes les mers du monde, capable de partir en famille à la découverte des îles du Pacifique ou de suivre l’explorateur Sébastien Roubinet dans son expédition préparatoire du passage du Nord-Ouest à la voile, à bord d’un petit catamaran conçu pour traverser les packs de glace. Pour autant, Clément Giraud ne dédaigne pas la compétition : équipier modèle en tant que numéro 1 à bord des Class America ou des TP52, ces yachts sophistiqués affrétés le plus souvent par des entrepreneurs fortunés, il est susceptible de passer sans complexe du pont d’un Mini à celui d’un trimaran ORMA ou d’un monocoque de la Volvo Ocean Race.

S’il affirme venir sans véritables objectifs de résultats, ses performances parlent pour lui. La Bermudes 1000 Race, première épreuve des Globe Series à laquelle il participait, a montré qu’il tenait parfaitement son rang, finissant deuxième des bateaux à dérives droites devant nombre de foilers. Pour autant, son projet est ailleurs : donner l’exemple et faire que la Région Sud devienne à terme un vivier pour de nouvelles vocations.

Palmarès

Monocoque IMOCA

ENVOL
  • Numéro de voile : FRA83
  • Anciens noms du bateau : Initiatives Coeur - Akena Vérandas - PRB
  • Architecte : Bruce Farr design
  • Chantier : CDK Technologies
  • Date de lancement : 01 septembre 2006
  • Longueur : 18,28m
  • Largeur : 5,85m
  • Tirant d'eau : 4,50m
  • Déplacement (poids) : 8,1t
  • Nombre de dérives : 2
  • Hauteur mât : 31m
  • Voile quille : acier forgé
  • Surface de voiles au près : 300m2
  • Surface de voiles au portant : 600m2

Envol fait partie de la série des plans Farr dessinés pour le Vendée Globe 2008-2009. Initialement aux mains de Vincent Riou, il était troisième quand il a dû porter assistance à Jean Le Cam et enduré un démâtage consécutif à la manœuvre. Mais la performance dit bien les qualités intrinsèques du bateau. Quand Tanguy de Lamotte reprend le monocoque en vue du Vendée Globe 2016, la carène subit d’importantes modifications puisque les huit premiers mètres ont été changés de manière à donner plus de volume sur l’avant du bateau et gagner en puissance. Aujourd’hui, le monocoque était sûrement un des plus affutés de sa génération. Mlheureusement, un incendie accidentel a fortement endommagé la structure du bateau. Clément pourra-t-il prendre le départ du Vendée Globe à son bord ou devra-t-il changer de monture ?

Contact Presse

Isabelle Delaune

  • Mail : id.relationspresse@orange.fr
  • Tel : 06 20 53 90 14
Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016