07 Décembre 2020 - 10h43 • 13296 vues

Partager

Article

La flotte des vingt-huit monocoques IMOCA encore en course s'étend désormais sur plus de 3 500 milles avec des systèmes météorologiques très différents pour les uns et les autres. 

Le creusement d'une dépression secondaire dans la journée du mardi 8 décembre se confirme. Les deux leaders, Apivia (Charlie Dalin) et LinkedOut (Thomas Ruyant) naviguent vite ce matin. S'ils maintiennent ce rythme, ils devraient être en avant de ce système dans la nuit de mardi à mercredi et dans la journée de mercredi. Les conditons de mer prévues se sont encore dégradées avec des vagues de près de dix mètres le long de la Zone d'Exclusion Antarctique (ZEA) et de six à sept mètres à la position prévue pour Apivia.

Derrière, le front devrait passer sur les concurrents avant le creusement de la dépression secondaire. MACSF, Prysmian Group, Seaexplorer - Yacht Club de Monaco, Bureau Vallée 2 et Groupe Apicil ont déjà empanné et naviguent dorénavant dans un flux de Sud-Ouest derrière le front.

Le groupe mené par La Fabrique et L'Occitane en Provence tient une cadence élevée depuis dimanche soir, avec probablement pour objectif de se faufiler le long de la ZEA et d'échapper au plus fort de la dépression qui va se creuser sur Port-Elisabeth avant de descendre vers le Sud mercredi. Groupe Sétin passera quant à lui au Nord de ce système.

Les derniers bateaux naviguent plein vent arrière dans un vent qui va s'orienter à l'Ouest, ce qui les oblige à tirer des bords, et ce qui rend leur progression plus lente.

Great Circle / Christian Dumard