13 Janvier 2021 - 12h17 • 11822 vues

Partager

Article

Une course de vitesse et une route semée d'embûches. 

Le groupe de tête navigue dans un alizé d’Est-Nord-Est de 12-15 nœuds avec des petits grains qui peuvent ralentir de temps à autre leur progression. Le vent devrait tourner progressivement à l’Est. A noter que les bateaux les plus à l’Est ont un petit avantage avec un vent légèrement plus adonnant que Maître CoQ IV (Yannick Bestaven), ce qui leur permet d’aller un peu plus vite.

Nous assistons actuellement à une course de vitesse qui peut être semée d'embûches. 

Les paramètres à prendre en compte pour les choix de la route à venir sont nombreux.

1-La position de la dépression qui semble cueillir la flotte le 21 ou le 22 Janvier. Il est important de bien se positionner pour bénéficier du vent de Sud-Ouest en avant de ce système qui pourrait amener les concurrents jusqu’à l’entrée du golfe du Gascogne en un temps record pour une remontée de l'Atlantique.

2-Le timing du passage devant Recife. On sait que le vent peut être faible le long de la côte brésilienne, surtout la nuit et le matin.

3-Les grains. Il est facile de perdre deux ou trois heures dans une ligne de grains au large de la côte brésilienne.  Les images des satellites peuvent aider et les radars de pluie donneront une information plus précise dès que les bateaux seront à moins d’une centaine de milles de la côte.  

4-Le courant qui se divise en deux veines au niveau de Recife. La première descend vers le Sud alors que la deuxième se dirige vers le Nord.

Côté cap Horn, le vent de Nord-Ouest se renforce progressivement dans la journée pour le passage de trois skippers (Le Diraison, Costa, Shiraishi). Manu Cousin devrait arriver au Horn derrière le front. 

Miranda Merron et Clément Giraud naviguent dans une petite dorsale avec du vent faible alors qu’Alexia Barrier et Ari Huusela se sont décalés vers le Nord pour laisser passer dans leur Sud le plus gros d’un vaste système dépressionnaire. 

Isabelle Joschke (MACSF) fait toujours route vers le Nord dans un vent qui s’oriente au Nord-Ouest en avant d’un front attendu jeudi 14 janvier. La bascule de vent au Sud-Ouest en arrière du front lui permettra de reprendre sa route vers le Brésil.

 Great Circle / Christian Dumard