Samantha DAVIES

Portrait

Samantha DAVIES

45 ans

Trégunc

Et si c’était elle ? Depuis la fantastique deuxième place de Dame Ellen MacArthur en 2000-2001, aucune femme n’est parvenue à monter sur le podium du Vendée Globe. Sam Davies est la seule à avoir frôlé l’exploit majuscule en 2008-2009, s’emparant d’une quatrième place qu’elle ne dut à rien d’autre que son talent et à sa considérable énergie. Et si son deuxième Vendée Globe, en 2012-2013, s’est soldé par un démâtage bien trop précoce, la navigatrice britannique émarge encore et toujours parmi les favoris sitôt qu’elle s’aligne sur une course. 2020 pourrait être son édition ? A bord d’un bateau au palmarès ronflant mais datant de 2010, la navigatrice anglaise est tout à fait capable de venir se mêler à la lutte pour les places d’honneur, et pourquoi pas mieux si l’océan décide de redistribuer les cartes – ce qu’il ne manque jamais de faire, d’une édition à l’autre. Depuis 2012, Sam n’a cessé d’apprendre, courant la Volvo Ocean Race comme skipper d'un équipage féminin, multipliant les navigations à bord de bateaux menés par des marins de renom pour aller chercher, presque systématiquement, les places d’honneur. L’an dernier, Sam a succédé à Tanguy de Lamotte aux commandes de l’IMOCA60 Initiatives-Cœur, se fondant dans le projet avec un naturel déconcertant. Depuis son dernier Vendée Globe, Sam a aussi pris le temps d’élever Ruben, l’enfant qu’elle a eu avec son compagnon, Romain Attanasio, à qui elle a aussi ménagé l’opportunité d’aller courir son premier Vendée Globe, en 2016-2017. Lui aussi sera sur la ligne de départ du prochain Vendée Globe, une première dans l’histoire si riche de la course. Et si l’aventure continue à s’écrire en mode conte de fée, qui sait si, d’ici quelques éditions, le Vendée Globe n’accueillera pas à Port-Olona la mère, le père et le fils ?

Palmarès

Contact Presse

Lucie Hardy
Agence O Connection
06 13 97 19 43‬

lhardy@oconnection.fr

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016