Actualité

Dernières heures inconfortables

Alessandro Di Benedetto - Team Plastique
© Vincent Curutchet / DPPI

Après une nuit au ralenti, placée sous le signe de vents faibles et erratiques, variant considérablement en direction, de manœuvres incessantes et de veille permanente pour se faufiler au milieu de l'intense trafic des cargos à proximité des côtes espagnoles, Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) accélère à nouveau depuis ce matin. En passe d'entrer dans le golfe de Gascogne, le skipper est toujours au portant dans un vent oscillant entre 12 et 16 nœuds, qui lui permet d'afficher à nouveau des vitesses à deux chiffres, sous le soleil et sur une mer relativement calme pour l'instant.

 

Finish contre le vent

 

Même si le vent doit à nouveau mollir un peu en début de soirée, pour redescendre à une dizaine de nœuds, la fin de parcours s'annonce consistante, avec une progression difficile qui va se faire contre un vent d'est-nord-est de 25 noeuds, au près serré dans le golfe de Gascogne. Dans cette zone, la mer est facilement hachée et rend très inconfortable la progression des bateaux à carènes larges que sont les 60 pieds Open du Vendée Globe. A quelques dizaines d'heures de l'arrivée, le skipper de Team Plastique se déclare cependant très confiant dans la capacité de son bateau à s'accommoder de ces dernières heures difficiles, malgré le nombre de milles déjà parcourus.

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016