16 Octobre 2014 - 14h30 • 6186 vues

Partager

Article

L'Assemblée Générale de l'IMOCA s'est tenue hier, mercredi 15 octobre, à Nantes. Deux décisions importantes y ont été prises : les appendices porteurs (foils) ne seront pas interdits et on ne changera plus la règle d'ici la fin du prochain Vendée Globe. Il y aura donc bel et bien des foils sur les prochains bateaux. Interview du Président de la classe, Jean Kerhoas.

Mr Kerhoas, pouvez-vous nous résumer la décision prise lors de cette Assemblée Générale de l’IMOCA ?
Jean Kerhoas : " Il faut déjà noter que l’Assemblée Générale s'est très bien passée, avec 69 représentants présents sur 77 inscrits et surtout des débats riches, constructifs et courtois, sans agressivité. Sur le sujet d'interdire ou pas les foils, chacun a pu s'exprimer - les pour et les contre - et nous avons voté ensuite à une très large majorité pour ne pas changer la règle. Ce qui veut dire que les appendices restent libres. Nous avons également fait en sorte que les règles ne pourraient plus jamais changer entre deux Vendée Globe. Les éventuelles évolutions de la jauge ne pourront désormais avoir lieu que lors de l'assemblée suivant la fin d'une édition de la course."
 
Pour bien comprendre, pouvez-vous nous rappeler le contexte de cette importante décision?
"Les règles votés en avril 2013 faisaient suite à un large débat entre ceux qui voulaient aller vers la monotypie (bateaux identiques, ndr) et ceux qui voulaient conserver l'aspect Open (règles ouvertes) de l'IMOCA. Il avait alors été décidé que mâts et quilles seraient standardisés mais que la coque et les appendices seraient libres, pour laisser de la place à la recherche et à l'innovation. Nous confirmons ce principe. Une très large majorité a bien compris où était l'intérêt général. »
 
Combien y-a-t-il de bateaux en construction aujourd'hui ?
"Aujourd'hui, nous avons six bateaux neufs en cours de construction. Les architectes et teams ont logiquement regardé où la jauge leur permettait d'innover, sur la coque et sur les appendices. Tout cela a pu inquiéter un moment certains membres de l'IMOCA - d'où l'assemblée qui vient d'avoir lieu et qui a abouti à cette décision. Les teams qui construisent ces bateaux neufs sont déjà très engagés dans ces voies-là, nous ne pouvions pas raisonnablement leur dire que la règle allait de nouveau changer. C'est une décision sage et encore une fois prise dans une saine ambiance de concertation, à une très large majorité : 53 pour ne pas modifier la règle, 15 contre, 1 abstention. »
 

Il y aura donc des appendices porteurs… mais on ne verra tout de même pas « voler » les bateaux du Vendée Globe ?
"Non bien sûr : nous sommes sur des monocoques lestés, pas sur les multicoques de la Coupe de l'America. On parle de soulagement, d’allègement et personne ne peut dire aujourd’hui ce qu'il en sera réellement des gains de performances apportés par ces nouveaux appendices. Il faut attendre la mise à l'eau des nouveaux bateaux, à partir de début 2015. On sait juste que cela représentera un coût supplémentaire (de l'ordre de 200 000 à 300 000 euros) mais qui reste raisonnable pour cette série et bien loin des sommes quatre ou cinq fois supérieures qui ont pu être évoquées ici ou là. "
 
Dernière chose : la règle n'a pas été changée sur le fond mais réécrite sur la forme pour plus de clarté, c'est bien cela?
"Exactement. Sans changer le fond d'aucune manière, il fallait revoir la forme pour que nos règles soient plus lisibles et adaptées aux cadres de l'ISAF, la Fédération Internationale. Un important chantier a été mené depuis un an sur ce sujet et c'est une vraie satisfaction de voir que la nouvelle écriture correspond parfaitement au cahier des charges. C'est plus lisible, plus cohérent. La forme des règles datait de 1991 et elles avaient donc besoin d'être rajeunies. Mais il n'y a pas eu de modification sur le fond."