Actualité

Le Canadien Derek Hatfield est décédé

SAILING/VG 08-09/PRIZE CEREMONY
© Jean-Marie Liot /V&B

Le 9 novembre 2008, Derek Hatfield s’était élancé des Sables d’Olonne avec 29 autres marins. Avant lui, un seul autre Canadien avait pris le départ du Vendée Globe, Gerry Roufs, disparu en mer lors de l’édition 1996-1997. Dès le lendemain de son départ des Sables, Hatfield avait dû rebrousser chemin pour réparer son éolienne ainsi que son rail de mât en partie arraché. Il était reparti cinq jours après le reste de la flotte mais avait poursuivi sa route jusque dans les mers du Sud. Pris dans une violente tempête, il avait chaviré au sud de l’Australie. La casse de deux barres de flèche avait rendu son abandon inéluctable. Il n’était donc pas devenu le premier Canadien à boucler le Vendée Globe.

« Finisher » de deux tours du monde en solitaire avec escales
Mais avant cette expérience dans le Vendée Globe, Derek Hatfield avait terminé en 2003 Around Alone, une course autour du monde en solitaire avec escales, et ce à bord d’un voilier de 40 pieds. Il a à nouveau fini cette course (devenue la Velux 5 Oceans) en 2011, après son abandon dans le Vendée Globe, donc. Grâce à ces deux performances, il était le skipper canadien le plus expérimenté autour du monde. Le navigateur Eric Holden, ami et compatriote de Derek Hatfield, lui a rendu un bel hommage dans la presse canadienne en déclarant : « Derek était une source d’inspiration pour suivre ses rêves et ne pas se décourager face à des défis qui semblent insurmontables. Il a accompli ce à quoi beaucoup de marins aspirent. »
Soucieux de partager sa passion de la voile, Derek Hatfield travaillait avec une organisation caritative basée à Toronto qui enseigne la navigation à des jeunes défavorisés, qui ont très peu de possibilités pour accéder à de telles activités. Nul doute que son travail de démocratisation du sport perdurera après sa disparition.

OB / M&M

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016