Actualité

Le Défi Azimut, ultime confrontation avant le Vendée Globe

Départ du Défi Azimut 2015
© Yvan Zedda / Défi Azimut

Année de Vendée Globe oblige, le plateau du Défi Azimut 2016 est alléchant. Il réunit dix marins ayant déjà pris au moins une fois le départ d’un Vendée Globe et six bizuths du tour du monde en solitaire et sans escale. Pour tous, le rendez-vous fait office de galop d’essai. « Cette édition 2016 aura un peu des airs de prologue du Vendée Globe, une vraie répétition générale avec un départ, et beaucoup de manœuvres de nuit. C’est une opportunité d’engranger de précieux milles en course qu’on ne veut pas manquer », confirme Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII).
Pour cette sixième édition du Défi Azimut, on retrouve cinq des six marins qui s’engageront dans le Vendée Globe à bord de plans VPLP-Verdier de dernière génération équipés de foils : Armel Le Cléac’h, donc, mais aussi Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac), Sébastien Josse (Edmond de Rothschild), Morgan Lagravière (Safran) et Alex Thomson (Hugo Boss). Seul le Néerlandais Pieter Heerema (No Way Back) manque à l’appel. Un autre foiler est néanmoins présent à Lorient ce week-end : le Maître CoQ de Jérémie Beyou qui est, rappelons-le, le seul IMOCA d’ancienne génération à être doté d’appendices porteurs.
Les trois bateaux à dérives droites les plus optimisés (le PRB de Vincent Riou, le SMA de Paul Meilhat et le Quéguiner-Leucémie Espoir de Yann Eliès) sont également de la partie. Les autres inscrits sont Romain Attanasio (Famille Mary-Etamine du Lys), Bertrand de Broc (MACSF), Louis Burton (Bureau Vallée), Conrad Colman (100% Natural Energy), Tanguy de Lamotte (Initiatives-Cœur), Alan Roura (La Fabrique) et enfin Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord pour © Yvan Zedda / Défi Azimutle Projet Imagine) qui résume bien l’état d’esprit général : « Nous allons pouvoir nous jauger. En même temps, nous n’allons pas faire de folies sur l’eau ! Nous devons faire attention à nos machines et ne pas prendre trop de risques. » Il est vrai qu’il serait dommage de rallonger la job list avec de la casse de matériel ou un incident à quelques semaines du départ du Vendée Globe. « Le défi Azimut est un très bon exercice », explique de son côté Paul Meilhat. « D’abord parce que nous serons 16 sur une seule ligne de départ. Ensuite parce que c’est presque la dernière occasion de toucher au bateau avant le départ du Vendée Globe. Enfin parce qu’il y aura de fait un peu de pression. Avec du monde, des invités, des journalistes. Ça nous permet de nous mettre dans l’ambiance. »

24 heures en solo puis un tour de Groix en équipage
Le coup d’envoi du Défi Azimut sera donné ce vendredi à 17h par « les 24H AZIMUT-IMOCA60 », dont le parcours a été dessiné par Jacques Caraës, le directeur de course du Vendée Globe qui officie également ce week-end pour l’épreuve lorientaise. Cette navigation de 24 heures en solitaire devrait démarrer dans le petit temps, avant l’arrivée d’un front samedi avec 20 nœuds de vent attendus. Les concurrents bénéficieront ainsi de conditions météo variées sur l’ensemble du parcours.
« Au regard de ces prévisions et pour éviter aux concurrents de progresser trop près des côtes dans du trafic maritime, j’ai privilégié un parcours plutôt extérieur qui aura la forme d’un grand triangle dans l’ouest-sud ouest de l’île de Groix », précise Jacques Caraës.  « Il emmènera d’abord la flotte, cap à l’ouest, sur un long bord de reaching, à 90° du vent. Ensuite, elle progressera au louvoyage, jusqu’à la latitude des Sables d’Olonne environ, avant de faire son retour sur Groix au portant, avec très certainement à empannage à négocier. » Si le parcours est susceptible d’évoluer, il devrait néanmoins permettre aux skippers de se jauger sur une distance de 240 milles.
© Yvan Zedda / Défi AzimutLes concurrents devraient être de retour à terre samedi après-midi. Puis, dimanche, ils prendront part au « CHRONO AZIMUT-IMOCA60, tour de Groix » qui se dispute en équipage. Chaque skipper en profitera pour embarquer des membres de son team ainsi que des partenaires. Si les conditions le permettent, ils tenteront de battre le record établi l’an dernier par Vincent Riou et ses équipiers à bord de PRB en 1 heure, 8 minutes et 10 secondes.

Les participants au Défi Azimut 2016
Romain Attanasio (Famille Mary-Etamine du Lys)
Jérémie Beyou (Maître CoQ)
Bertrand de Broc (MACSF)
Louis Burton (Bureau Vallée)
Conrad Colman (100% Natural Energy)
Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac)
Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir)
Sébastien Josse (Edmond de Rothschild)
Morgan Lagravière (Safran)
Tanguy de Lamotte (Initiatives-Cœur)
Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII)
Paul Meilhat (SMA)
Vincent Riou (PRB)
Alan Roura (La Fabrique)
Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine)
Alex Thomson (Hugo Boss)

Le programme du Défi Azimut 2016

Vendredi 23 septembre
14h : Briefing d’avant course (auditorium de la Cité de la Voile)
17h : Mise à disposition du Comité de Course pour les 24H AZIMUT–IMOCA60

Samedi 24 septembre
Vers 16-17h : Arrivée des bateaux aux pontons de Lorient La Base

Dimanche 25 septembre 2016
10h : Départ du port
11h30 : Ouverture du parcours "RUN"
13h : Mise à disposition du Comité Course pour le Chrono AZIMUT-IMOCA60, tour de Groix

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016