Actualité

Enda O’Coineen a démâté 180 milles au Sud-Est de la Nouvelle-Zélande

Enda O'Coineen (IRL), skipper Kilcullen Voyager - Team Ireland, training solo for the Vendee Globe, off Belle-Ile on October  6, 2016 - Photo Jean-Louis Carli / AFP / DPPI / Vendee GlobeImages embarquées de Enda O'Coineen (IRL), skipper Kilcullen Voyage

Positionné à environ 180 milles au Sud-Est de Dunedin, en Nouvelle-Zélande, Enda O'Coineen naviguait dans 35 nœuds de vent de Sud/Sud-Est quand son mât s’est cassé. Le skipper, sain et sauf, commence à sécuriser son bateau et les morceaux cassés du gréement. O’Coineen a prévu de se diriger vers la Nouvelle-Zélande qui, dans la situation météorologique actuelle, se situe sous le vent de sa position. Il devrait avoir suffisamment de gasoil pour arriver à bon port. Le skipper irlandais est en contact avec son équipe technique et la Direction de Course. Une analyse complète de sa situation est en train d’être établie et nous aurons prochainement plus d’informations.

Enda O’Coineen raconte : « J'ai été un peu pris au dépourvu. J'étais dans 20-25 nœuds de brise et je suis tombé dans un vilain grain de 35 nœuds pile au moment où le pilote a sauté. J’ai raté un empannage. Le bateau était incontrôlable. La bastaque n’était pas bien attachée et le mât s’est cassé net au niveau du pont. Il était intact. Je devais choisir entre sauver le gréement et sauver la coque du bateau. J’ai privilégié la sécurité en larguant le gréement pour qu’il ne perce pas le bateau. La mer était assez agitée. Je suis dévasté. Les choses se passaient très bien pour moi, j'étais en pleine forme. Mais je dois accepter cette situation. Ce type de navigation se fait sur le fil du rasoir… »

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016