Analyse météo

Une dorsale compliquée à négocier mercredi pour les deux premiers

Tableau de marche jusqu'à l'arrivée des deux leaders le 16 Janvier 2017
© Great Circle

© Great CircleBanque Populaire VIII et Hugo Boss profitent actuellement d’un vent relativement stable de Sud-Est pour faire route très vite vers un point virtuel qu’ils se sont fixés au large de la pointe de Bretagne. Ce vent devrait mollir dans la journée de mardi pour Armel le Cléac’h en premier. Le mercredi 18 janvier sera la journée la plus délicate. Il leur faut aller virer au large de la pointe de Bretagne dans un vent qui va basculer du Sud-Est à l'Est puis au Nord-Est.  Cette bascule est liée à la dorsale qui prolonge l’anticyclone (H) qui se déplace vers la mer du Nord.  Bien choisir le point pour virer de bord et toucher la bascule rapidement après ce virement sera déterminant. En virant trop tôt, le cap sera catastrophique sur le nouveau bord. Un virement de bord tardif signifie de la route parcourue en trop.

D’autres données vont venir se rajouter au problème. Il y a le courant, les zones de séparation de trafic (DST en rose) qu’il n’est pas possible de traverser n’importe © Great Circlecomment, le long bord le long des côtes bretonnes, où l’on sait que le vent de Nord-Est est très instable avec un renforcement possible et des changements de direction liés aux reliefs et à l’estuaire de la Loire. La fin de parcours sera donc semée d’embûches météorologiques.

Derrière, Jérémie Beyou semble avoir accroché le vent de Sud. Cela semble plus compliqué pour Jean Pierre Dick qui est dans une zone de calmes et qui devrait voir Yann Eliès et Jean Le Cam revenir encore une fois sur lui. Louis Burton progresse dans l’alizé.  Nandor Fa devrait trouver l’alizé d’Est demain alors qu’Eric Bellion et Conrad Colman vont naviguer plusieurs jours au près avant de trouver ce fameux alizé.

Fabrice Amadéo, Arnaud Boissières, Alan Roura et Rich Wilson n’en ont pas fini avec les dépressions au large du Cap Horn qui n’aura pas été de tout repos pour eux.

© Great CircleDans le Pacifique, les conditions de vent sont plus agréables pour Didac Costa, Romain Attanasio, Pieter Heerema et Sébastien Destremau. Le froid est par contre intense pour les deux premiers qui naviguent dans un vent polaire venu tout droit du continent Antarctique.

Christian Dumard et Bernard Sacré / Great Circle

© Great Circle

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016