Actualité

Guerre des nerfs

Onboard image bank while training for the Vendee Globe of IMOCA Maitre COQ, skipper Jeremie Beyou (FRA), off Belle-Ile, on September 23rd, 2016 - Photo Eloi Stichelbaut / Maitre Coq / Vendee GlobeImages embarquées de Jeremie Beyou (FRA), skipper Maitre

Jérémie Beyou entame une bataille contre l’absence de vent. Son ETA (Estimated Time Arrival) sur la ligne d’arrivée ne cesse de reculer : de dimanche soir, les routages donnent maintenant lundi soir… tard. Il faut dire que le skipper de Maître CoQ navigue en ce moment dans un golfe de Gascogne mollasson, capricieux qui le fait se traîner à 4 nœuds. Diantre ! Jérémie vit une fin de course éprouvante à devoir régler, barrer, manœuvrer pour tenter de grappiller des milles malgré tout.

Des agrafes au menton et deux lascars aux trousses pour Jean-Pierre Dick

« En manœuvrant hier, j’ai trébuché. Je me suis ouvert le menton sur la filière. Ce n’est pas grave mais il a quand même fallu que je pose des agrafes pour refermer la blessure. Du coup, j’ai trois agrafes dont une dans la joue. Et oui, même en bon véto, ce n’est pas évident de viser avec l’agrafeuse quand le bateau bouge ! » indiquait ce midi le skipper de StMichel-Virbac. Son foiler orange et bleu a pris son envol en milieu de journée grâce à l’arrivée d’une dépression qui le propulse à vivre allure (plus de 20 nœuds) vers le but ultime. Jipé fut le premier à accélérer, mais Yann Eliès et Jean Le Cam vont rapidement prendre le train et la folle course de vitesse va pouvoir commencer… jusqu’à la ligne d’arrivée. Les trois skippers sont attendus mercredi 25 janvier aux Sables d’Olonne. Dans quel ordre ? Mystère et boule de gomme

Burton sort du Pot de colle, Boissières en pleine forme, Destremau rêve de Horn

Chacun sa route, chacun ses préoccupations, chacun ses objectifs. Englué depuis trois jours dans un Pot au Noir très collant, le skipper de Bureau Vallée a enfin touché les prémices des alizés de l’hémisphère nord en ce début d’après-midi et recommence à glisser à la vitesse de 10 nœuds. Nandor Fa (Spirit of Hungary), quant à lui, semblait très heureux et en pleine forme lors de la vacation anglaise ce midi, avec des conditions de navigation agréables au niveau de la corne du Brésil. Eric Bellion (CommeUnSeulHomme) et Conrad Colman (Foresight Natural Energy) souffrent au près dans le classique système météo orageux au large du Cabo Frio. Il va leur falloir tirer des bords pendant trois jours avant d’atteindre les vents d’Est… Patience ! Du coup Cali (Arnaud Boissières) se fixe un nouvel objectif en concertation avec son camarade de jeu Fabrice Amedeo : réduire l’écart avec Conrad et Eric.
Nouveau cap Hornier, Romain Attanasio pas loin de Didac Costa (moins de 30 milles), a toujours le sourire malgré le peu de vent qui l’accompagne vers le détroit de Le Maire. Il a assisté à l’amerrissage bruyant d’un albatros, mieux qu’un film comique à la TV !
Enfin, Pieter Heerema et Sébastien Destremau rongent leur frein et trouvent le temps bien long dans le Pacifique Sud. Le Horn, ce sera dans trois jours pour Pieter, et dans une semaine pour Sébastien !

OM / M&M

 

 

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016