02 Mars 2017 - 08h15 • 38229 vues

Partager

Article

Le Néerlandais Pieter Heerema cravache pour arriver ce soir aux Sables d'Olonne. Au pointage de 15h, le Néerlandais n'était plus qu'à 100 milles du but et il progressait à une quinzaine de noeuds. Une véritable course contre la montre est lancée car Pieter ne pourra pas rentrer dans le chenal après 22h15... A 500 milles dans le Sud-Ouest des Açores, Sébastien Destremau a encore une grosse semaine de course avant de rallier les Sables d’Olonne et ainsi clôturer ce 8ème Vendée Globe.   

Pieter Heerema (No Way Back) met le turbo pour emprunter ce soir le chenal qui mène à Port-Olona. Il n'y a pas une minute à perdre car la marée ne lui permettra pas de rentrer au port passé 22h15. Si Pieter ne parvient pas à arriver à temps, il devra patienter jusqu'à demain matin pour amarrer son foiler au ponton du Vendée Globe.
Pieter a empanné hier à 18h30, à seulement 5 milles des côtes galiciennes. Un avant goût du retour à terre… Il a ensuite fait cap au Nord-Est dans un vent léger de 8 à 9 nœuds qui ne lui permettait pas d’allonger la foulée. Mais le vent a fini par rentrer et Heerema touche un bon flux d’Est/Sud-Est et profite ainsi de bonnes conditions pour boucler son périple de plus de 116 jours.

Sébastien Destremau garde la pêche
Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean) navigue au près dans un vent de Nord/Nord-Est assez soutenu (entre 20 et 25 nœuds). Il devrait toucher ce flux jusqu’à la nuit prochaine, avant que les conditions ne mollissent. Il pourra alors peut-être à nouveau sortir son matériel de pêche, en espérant des résultats plus concluants que ceux affichés dans ses dernières vidéos du bord (voir ci-dessous)... Rappelons que Sébastien est en restriction alimentaire et qu’une belle prise serait appréciée. Il est encore à 1700 milles des Sables d’Olonne et son arrivée est toujours prévue aux alentours du 9-10 mars, après environ 125 jours de mer.

OB / M&M