10 Mars 2017 - 17h55 • 44616 vues

Partager

Article

Le dernier concurrent encore en course dans le 8e Vendée Globe n’est plus qu’à quelques heures de la fin de son périple autour du monde de plus de 124 jours. Mais pour ses derniers instants en mer, Sébastien Destremau doit composer avec un vent faible et contraire qui ralentit sa progression, voire le stoppe par moment. Dans ces conditions, son ETA (Estimated Time of Arrival) est très difficile à déterminer. Mais une chose est certaine : en raison de la marée, il devra en tout cas patienter jusqu’à demain 13h pour s’engager dans le chenal, sous le soleil et devant un public probablement très nombreux.

Au pointage de 22h, Sébastien Destremau n’était plus qu’à 14 milles de l’arrivée aux Sables d’Olonne mais il progressait à très faible allure et devait tirer des bords dans un faible vent contraire de secteur Est qui l'obligeait à tirer des bords. Il devient très difficile d'estimer son heure d'arrivée mais il pourrait termine son premier Vendée Globe dans la nuit (aux alentours de 2h ou 3h du matin) si le vent continue à lui jouer des tours. Rappelons que sa progression peut être suivie toutes les 6 minutes sur la cartographie officielle du Vendée Globe. C’est en tout cas à 13h demain qu’il s’engagera dans le chenal qui mène à Port-Olona.