14 Novembre 2020 - 10h48 • 19673 vues

Partager

Article

La tête de la flotte du Vendée Globe aborde la transition avec l’alizé alors que les derniers contournent la dépression Thêta qui se comble. Ils vont réaliser dans la journée une trajectoire en forme d'aile de mouette.

Après un début de course difficile, l’alizé n’est plus très loin pour les premiers concurrents. Il reste pourtant une transition à bien négocier entre le vent de Nord à Nord-Nord-Ouest dans lequel ils naviguent actuellement et l’alizé qui souffle d’Est à Nord Est. Pour cela, les premiers vont réaliser, ce que l’on appelle dans le jargon des marins une trajectoire en forme d’aile de mouette ou tout simplement une aile de mouette. 

Il s’agit en fait d’une mouette avec ses deux ailes et non d’une seule aile. La première aile est la route suivie avant l’empannage, le corps de la mouette est situé au niveau de l’empannage et la deuxième aile est la trajectoire après l’empannage. La mouette vole parfois dans une drôle de position. Dans notre cas, elle est sur le dos. 

On a des trajectoires en forme d’ailes de mouette dès que la direction du vent suit une ligne courbe, ce qui est souvent le cas autour d’une dépression ou d’un anticyclone. La route la plus courte consiste à faire le premier bord vers le centre de la courbure, à empanner et à ressortir sur l’autre bord dans un vent qui devrait poursuivre sa rotation. 

Bien positionner cette aile de mouette demande beaucoup de finesse. L’objectif est aujourd’hui d’aller se positionner dans le Sud-Est de la zone de hautes pressions. La trajectoire plus proche du centre de Thêta choisie par HUGO BOSS et Yes We Cam! vendredi porte ses fruits. Leur décalage Sud leur permet d’aller chercher un meilleur point d’empannage. Le vent sera un peu plus fort et l’angle de sortie sera meilleur, avec une route plus proche de la route directe qui est plein Sud, vers le Pot au Noir. 

Comme souvent, il faut toujours penser avec un coup d’avance et anticiper le positionnement par rapport au prochain système, ce qu’ont fait les deux premiers du classement général, en choisissant de naviguer dans des conditions de vent très musclées hier. Alex Thomson a annoncé sur sa page Facebook avoir navigué dans des vents moyens de 50 nœuds avec des rafales à 60 nœuds. 

Le prochain passage délicat sera le Pot au noir en début de semaine. Les premiers doivent déjà commencer à regarder comment il se présente et s’il y a une ouverture possible pour le traverser rapidement. Nous verrons demain comment se positionner pour la suite.