16 Novembre 2020 - 08h59 • 202612 vues

Partager

Article

Suite à son démâtage survenu ce matin un peu avant 8h, Nicolas Troussel (CORUM L'épargne) a signifié son abandon à la Direction de course du Vendée Globe. 

Alors qu'il naviguait dans le début des alizés de Nord-Est, dans le Nord-Ouest de l'archipel du Cap-Vert, L'IMOCA de Nicolas Troussel, CORUM L'Epargne, a démâté. Son skipper n’est pas blessé et il a immédiatement réalisé les manœuvres nécessaires afin de mettre le bateau en toute sécurité. Le lever du jour a permis de mieux évaluer la situation.

Le démâtage a eu lieu alors que CORUM L’Épargne et Nicolas Troussel étaient 7èmes au classement de 5h et filaient à vive allure dans un début d'alizé.

« Avant le lever du jour, j’étais dans ma bannette, j’ai entendu un grand bruit, je suis sorti et il n’y avait plus de mât. C’est la fin de cette aventure Vendée Globe 2020 (…). Il faudra revenir, on va réfléchir à tout ça (…) » expliquait le skipper de CORUM L’épargne dans un audio envoyé du bord ce midi. Sur son IMOCA le plus récent de la flotte de ce 9e Vendée Globe, Nicolas Troussel affichait pourtant à la vacation de 5h une réelle satisfaction d’être parfaitement dans le match sur cette course de vitesse à plus de 20 nœuds pour rejoindre le Pot au Noir.

Après avoir séparé le gréement du bateau pour ne pas endommager la coque, le skipper originaire de la baie de Morlaix, forcément très déçu, se dirige maintenant au moteur vers le port de Mindelo au Cap-Vert qu’il devrait atteindre dans quatre jours. Des membres de l’équipe seront présents sur place pour accueillir skipper et bateau. L’objectif est de les rapatrier dans les meilleures conditions possibles, dans un contexte rendu particulièrement complexe par la pandémie de COVID-19.

Greg Evrard, Team manager de CORUM L’Épargne :
« L’essentiel est que Nicolas soit sain et sauf. Mais c’est un triste réveil pour toute l’équipe ce matin car notre objectif commun était de terminer ce tour du monde. CORUM L’Épargne a démâté dans la nuit de dimanche à lundi, alors que Nicolas était revenu dans la course après quelques soucis liés à la production d’énergie, et il allait pouvoir enfin profiter un peu des alizés et de sa course après une première semaine intense en raison de la succession de fronts et du passage de la dépression Thêta... Le démâtage fait malheureusement partie des aléas de la course au large. Nous sommes maintenant concentrés sur le rapatriement de Nicolas et du bateau. Il sera ensuite temps de faire le bilan de ces derniers mois intenses et d’envisager la suite ».

 

 

VENDEE LIVE : rendez-vous tous les jours à 12h30 (en français) et 13h30 (en anglais) - VENDEE FLASH : rendez-vous tous les jours à 18h15 (en français) et 18h30 (en anglais)