19 Novembre 2020 - 15h27 • 62421 vues

Partager

Article

Jean Le Cam (Yes we Cam!) passait l'équateur hier soir à 00h32 heure française. Il était à la vacation de 9h30 ce matin, et c'est plein d'humour qu'il nous a parlé de son quotidien. 

" Quand tu passes l’équateur, tout est à l’envers, c’est assez drôle. Il y a une marche, et comme la terre est plate, tu te retrouves en dessous ! (Rires)

On s’attendait à quelque chose de plus tranquille pour le Pot au Noir, mais il y avait quand même des grains à 20/25 nœuds. Quand tu es toilé pour 8/10 nœuds, ça fait bizarre. La nuit, ça va car tu ne vois rien. Quand ça s’emballe, tu fais ce qu’il faut faire, mais tu ne stresses pas ; le jour, tu vois le grain arriver et tu te demandes à quelle sauce tu vas être mangé. Ça a été assez rapide, on n’a pas eu d’arrêt, c’était assez bien mais, parfois, ça arrive de passer le Pot au Noir sans s’en rendre compte ! 


Depuis la fin de la dépression, on est au reaching : c’était un scénario pour les foilers. Au final, je suis bien car ma compétition n’est pas avec les foilers : je suis dans la catégorie "4L", pas dans celle des "Ferrari", mais je me rends compte que mon bolide, que je connais bien, est assez véloce !

Entre régler les voiles, faire à manger, changer de voiles, les inspections du bateau, etc... je n’ai pas le temps de m’ennuyer ! " 

Jean Le Cam / Yes We Cam !