25 Novembre 2020 - 11h09 • 14681 vues

Partager

Article

Le contournement de l’anticyclone de Sainte Hélène est toujours au cœur des préoccupations de tous les concurrents du Vendée Globe qui sont en Atlantique Sud.

Si Charlie Dalin (Apivia) ne devrait pas avoir de problème pour contourner l’anticyclone par l’Est, les choses pourraient être plus compliquées pour Thomas Ruyant (LinkedOut) qui a pris du retard avec ses problèmes de foil. Il devra gérer au mieux le croisement d'une zone de calmes avant de retrouver les vents de secteur Ouest dans le Sud. 

Pour le groupe de poursuivants, la question ne se pose plus. L’anticyclone se déplace trop rapidement vers l’Est. Ils n’auront pas d’autre choix que de le contourner par l’Ouest.  Rappelons que dans l’hémisphère Sud, le vent tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre autour d’un anticyclone. Le contournement par l’Ouest de l’anticyclone de Sainte-Hélène est donc le scénario le plus fréquent. 

La première moitié de la flotte sortira de cet anticyclone dans le même système météo. Apivia devrait maintenir son avance ou creuser légèrement sans pour autant prendre un avantage décisif. 

Derrière, au niveau du Brésil, le vent a commencé à adonner pour L’Occitane en Provence (Armel Tripon) qui peut exploiter les performances de son foiler.

Mercredi midi, seul DMG Mori Global One navigue encore dans le pot au noir avec probablement de nombreux grains. 

Enfin, Charal (Jérémie Beyou) fait route plein vent arrière au Sud du Cap-Vert en direction du Pot au Noir puis de l’équateur. 

Christian Dumard / Great Circle