26 Novembre 2020 - 11h57 • 36124 vues

Partager

Article

Jérémie Beyou (Charal) était à la vacation de 9h30 ce matin. 

" J’ai des conditions compliquées depuis deux ou trois jours, le vent est léger et très instable. Je me bats donc pour sortir de cette zone pour pouvoir progresser vers l’hémisphère Sud. Vivement l'Atlantique Sud !

Pour le Pot au Noir, j’ai l’impression qu’il n’y a presque pas de zones de grains devant moi, je sais que ça peut changer d’ici 12h à 24h. Je devrais l'atteindre avant demain. 

Depuis deux ou trois jours, j’enchaîne les empannages avec un vent peu consistant, le bateau passe de 17 à 8 nœuds, c’est fatiguant. 


J’évite de trop penser à la solitude, ce n’est vraiment pas une chose à laquelle j’ai l’habitude. Tout le monde est loin, il n’y a pas de compétition si ce n’est de faire avancer le bateau au mieux, j’espère que j’aurais l’opportunité d’avoir un Atlantique Sud meilleur que l’Atlantique Nord. Ça m’aiderait bien !

Le début n’a pas été simple et l’Atlantique Sud ne s’est pas construit pour les leaders. Après, j’évite de trop regarder sinon ça me mine le moral. Ça serait bien que le groupe de devant ne parte pas trop loin pour que j’ai une chance de les rattraper. "