27 Novembre 2020 - 10h23 • 41749 vues

Partager

Article

Joint à la vacation de 9h30, Jean Le Cam se projette sur les jours à venir : il a encore "du grain à moudre" ! 

« On a eu un peu d’air, on a réussi à se recaler un peu. On continue. On verra à la fin ce que ça donne. La journée va être difficile.

L’anticyclone s’évacue, donc c’est plutôt pas mal. La suite, ça va vraiment dépendre des conditions qu’on va avoir. À deux nœuds près, ça peut tout changer. Devant, ils sont mieux positionnés par rapport au vent. Il vaut mieux être chasseur que chassé ! Ils avaient une opportunité derrière aussi, ils l’ont saisie. La situation est comme elle est : j’ai encore du grain à moudre !

Là on est en bâbord, ensuite il va y avoir un empannage. Les routes vont nous faire aller relativement Sud, c’est sûr. Elles nous amènent proches de la zone d’exclusion. On va passer loin du courant des Aiguilles, on sera loin de tout ça. J’ai passé sept fois le cap de Bonne-Espérance : cinq fois sur le Vendée Globe, une fois sur la Barcelona race, plus une fois avec Tabarly. »

Jean Le Cam / Yes We Cam!