28 Novembre 2020 - 15h30 • 161863 vues

Partager

Article

La décision est tombée : faute de pouvoir réparer son safran tribord, Alex Thomson renonce à la course dans le Vendée Globe. Le skipper britannique va faire route vers Le Cap pour mettre son HUGO BOSS à l'abri. 

Alex Thomson n’avait plus le choix. Privé depuis hier soir de son safran tribord, endommagé, le skipper britannique avançait depuis à petite allure. Impossible, sauf à réparer, de progresser à bonne allure autour du monde sans gouvernail à tribord.

Or, comme l’a précisé Alex Thomson dans un communiqué publié ce samedi à 15h30, « Une réparation n'est pas possible. Nous acceptons donc que ce soit la fin de la course pour nous. Moi-même, mon équipe et nos partenaires sommes bien sûr profondément déçus. Nous pensions que le meilleur était encore à venir dans cette course ».

L’aventure ? Le Britannique ne l’envisageait pas et, de toute manière, un skipper ne peut se retrouver à barrer le bateau, puisque le pilote automatique ne peut plus suppléer le marin.

Alex Thomson se trouve actuellement à 1 800 milles nautiques du Cap (Cape Town, Afrique du Sud). À 10 nœuds, sa vitesse médiane depuis hier, il devrait rejoindre le port d’ici sept jours. Pour cela, il va devoir organiser sa navigation, à plat, afin de pouvoir s’appuyer sur le safran bâbord.

La semaine dernière, dans le trio de tête, le skipper britannique avait dû concéder du terrain pour consacrer du temps à la consolidation d’une cloison structurelle à l’avant de son IMOCA.