04 Décembre 2020 - 10h49 • 14109 vues

Partager

Article

Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) était en visio ce vendredi 4 décembre. Il décrit les conditions "invivables" dans lesquelles il se trouve actuellement.

« Je ne sais pas si c’est ça le grand Sud, mais c’est invivable à bord ! La mer est démontée, le bateau cogne dans tous les sens. Ça tape trop fort. Se lever est dangereux, se faire un café est dangereux… Tu te cognes dans tous les sens. Ce n’est plus les grands surfs d’il y a deux jours.

C’est ambiance « sous-marin », le bateau est constamment sous l’eau. On a un peu de ciel bleu. Il me tarde d’avoir de la mer un peu mieux rangée pour me faire un peu plus plaisir.

Je vis comme un sanglier, je ne fais que les choses essentielles et vitales. Quand tu veux aller te laver les dents dehors tu prends des risques… Cette nuit, le bateau est parti au tas. Je ne compte plus le nombre de fois où je me fais projeter de ma bannette.

Là, tu serres les fesses ! Mais bon je ne me plains pas, ma vitesse est bonne sur les quatre dernières heures, mais c’est vraiment dans l’inconfort le plus total.

C’est rassurant d’avoir du monde autour, on l’a vu pour Kevin (Escoffier) il y a quelques jours. On n’est pas non plus à côté les uns des autres, ça reste des zones où il ne faut pas avoir d’emmerde.

Si ça continue comme ça, il faudra peut-être penser à lever le pied. Ça me paraît compliqué de faire trois semaines comme ça… »

Yannick Bestaven / Maître CoQ IV