05 Décembre 2020 - 07h53 • 8189 vues

Partager

Article

Message du bord de Fabrice Amedeo (Newrest – Art & Fenêtres) reçu vendredi 4 décembre au soir. 

« Je me traîne dans l’anticyclone de Sainte-Hélène en attendant une dépression salvatrice qui va me faire accélérer dès demain. Les lumières sont magiques ici. C’est un peu un espace hors du temps marqué par le calme et l’immobilité. Je crois que j’avance plus vite dans ma tête que sur l’eau ! Ces moments de lenteur sont l’occasion de faire le point et de me recentrer sur l’essentiel avant les mers du Sud. Je crois qu’il n’est rien de plus beau que de réaliser ses rêves mais qu’il y a quelque chose d’enfantin dans le rêve : un certain refus du réel. Je me suis pris le réel en plein visage en ce début de Vendée Globe et je crois que je suis en train de réussir à faire le deuil de mes ambitions de départ et d’accepter ce nouveau réel. Au final, cette situation me donne une occasion unique de faire et vivre mon Vendée Globe sans pression de résultat. Juste pour moi et pour vous avec qui je vais le partager. Vivre cette grande aventure et grandir humainement. »

Fabrice Amedeo / Newrest – Art & Fenêtres