15 Janvier 2021 - 11h08 • 19381 vues

Partager

Article

Joint à la vacation de 9h ce matin, Clarisse Crémer (Banque Populaire X) revenait sur la réparation effectuée sur son J2 ainsi que sur la suite de sa course. 

" Je n’ai pas une grosse expérience technique, des gros bateaux, je ne suis pas très douée pour monter au mât, donc ça m’a peut-être demandé plus d’effort que pour les autres concurrents. J’y ai passé la journée et ça n’a pas été évident.

J’ai été un petit peu découragée au début car j’avais attaché tous mes outils à mon sac et à mon harnais, et mon pistolet de sika s’est dévissé avec les mouvements de balancier et la cartouche de sika est tombée. Donc je me suis retrouvée là-haut sans le principal outil de travail. Donc j’étais dépitée de devoir redescendre pour remonter. En plus de ça, ça m’a fait rater le collage car le sika avait déjà eu le temps de sécher là-haut. Je m’y suis repris plusieurs fois, j’ai vidé tous les tubes de sika que j’avais à bord et j’ai dépensé beaucoup d’énergie.

J’ai l’esprit de compétition, c’est pour ça que j’ai voulu réparer mon J2 pour pouvoir aller le plus vite possible avec mon bateau. Je ne m’attendais pas forcément à être ici en prenant le départ et je suis contente des choix que j’ai fait. J’ai été assez prudente par rapport à d’autres bateaux à dérives qui sont devant moi, mais je n’ai aucun regret de ce point de vue là car j’ai été au rythme que j’étais capable de tenir. Il reste encore un petit peu de route, je ne veux pas trop m’emballer pour garder cette façon de naviguer. " 

Clarisse Crémer / Banque Populaire X