24 Janvier 2021 - 11h41 • 16323 vues

Partager

Article

Boris Herrmann (Seaexplorer - Yacht Club de Monaco) a envoyé un message du bord ce matin.

« C’était assez instable hier soir, j’avais jusqu’à 29 nœuds, j'ai pris un deuxième ris. Comme toujours, une fois que j’ai terminé et que tout était nickel à bord, le vent est tombé. J'ai attendu, j'ai hésité un peu et comme le vent est vraiment tombé, j’ai largué mon deuxième ris. C'était le seul véritable événement de la nuit. Je joue beaucoup avec le pilote. L'état de la mer est ok, j'en suis content. C'est l'une des raisons pour lesquelles je vais un peu plus à l'Est. Il serait tentant de continuer encore comme ça parce que ce long bord est vraiment agréable, mais il va bientôt falloir empanner. Thomas (Ruyant) a déjà empanné, je garde un œil là-dessus. Yannick a empanné hier et a ouvert le jeu. Ce sera un gros levier et c’est intéressant, c'est sûr, surtout avec son bonus de dix heures.

Tout va bien ici. Le soleil vient de se lever, les nuits sont incroyablement longues, elles durent entre 13 et 14 heures. D'une certaine manière, cela aide un peu à dormir, mais c'est aussi étrange. C'est agréable dans le Sud quand il fait toujours jour. Le programme à suivre, c’est d'empanner, puis d'assécher la cale à l'arrière où j'ai un tout petit peu d'eau qui arrive du système de direction. Ce n’est vraiment pas grand-chose mais avec le temps, ça s'accumule. Je n'ai plus d'éponge, elle s’est désintégrée. Je vais utiliser un tee-shirt, il ne faut pas que l'eau s'infiltre dans l'électronique. Tout va bien à bord, je me sens bien et je regarde vers l'avant. Trois jours, trois jours seulement... L'ETA est toujours la même. »

Boris Herrmann / Seaexplorer - Yacht club de Monaco