12 Février 2021 - 03h44 • 26763 vues

Partager

Article

Après avoir accueilli Jean Le Cam à bord de Medallia lors de sa remontée du chenal, Pip Hare (Medallia) a livré ses premiers mots sur son incroyable course.

"Sur la fin, j’aurais été plus rapide si j’avais pu utiliser mon petit gennaker, mais j’avais quand même une bonne vitesse, le vent est monté. J’ai eu des problèmes avec mon vérin de quille, j’ai dû retourner à l’intérieur du bateau pour m’en occuper alors qu’il y avait des bateaux de pêche un peu partout autour. J’ai réussi à fixer ma quille au centre pour continuer ma route doucement. J’ai aussi abîmé mon balcon avant l’autre jour. Il était temps d’arriver !

Je suis heureuse d'être ici. Je pense que ce bateau en a assez de moi maintenant !

J'ai fait des erreurs, mais j'ai appris d'elles. Je ne réalise pas la course que j'ai faite. Je n'aurais jamais pensé que je jouerais avec des bateaux à foils, c'est incroyable.

Les meilleurs moments

À chaque fois que je pousse le bateau à fond, ça fait du bien ! Et puis il y a eu la journée où j’ai parcouru 400 milles, en regardant les classements, je voyais que j’étais la plus rapide de la flotte. Mais au-delà de ça, le simple fait d'être en mer, j'aime ça. Je me sens à ma place.

Medallia est un bateau fort et robuste. C'est la cinquième fois qu'il fait le tour du monde, je n'ai pas été gentille avec lui, je l'ai poussé à fond. C'est le bon bateau pour moi. Il est difficile à manier car il demande un effort supplémentaire parce qu’il est un peu lourd, mais il est simple.

Je dois revenir en 2024 ! Maintenant je sais à quoi m’attendre, je sais ce que je dois améliorer."

Pip Hare / Medallia