27 Octobre 2021 - 15h30 • 184 vues

Partager

Article

Depuis Dee Caffari, partie conquérir la 6e place du Vendée Globe 2008-2009 à bord de son Aviva, aucune femme n’avait plus bénéficié d’un bateau neuf pour monter à l’assaut du tour du monde. Cet… oubli est réparé : Sam Davies et Initiatives-Cœur repartent de plus belle, direction la 10e édition ! Le prochain Imoca de la Britannique, engagée sur la Transat Jacques Vabre avec Nicolas Lunven, est en cours de construction. La coque se fait en collaboration avec Black Pepper à partir du moule qui a vu naître L’Occitane-en-Provence d’Armel Tripon. Le dessin de l’architecte Sam Manuard a plus que séduit le milieu ; les performances du skipper nantais, lorsqu’il était libéré des défauts de jeunesse de son bateau, ont confirmé le potentiel de la carène typée ‘scow’, à l’étrave arrondie.

Une fois terminée, la coque sera acheminée dans le chantier de Initiatives-Cœur. L’équipe technique, renforcée, se chargera du montage de l’Imoca. Le design du bateau va intégrer des évolutions qui porteront sur les foils, par exemple, mais aussi sur l’ergonomie, l’idée étant d’adapter le bateau à la manière de naviguer de Sam Davies. 4e du Vendée Globe en 2008-2009, Sam aura les moyens de se battre à armes égales pour la victoire en 2024.

Avant son choc avec un ofni, le 2 décembre dernier, la navigatrice de Initiatives-Cœur était 11e, dans le peloton qui chassait les leaders. Après son abandon, le 5 décembre, et une halte en Afrique du sud pour réparer, Sam est repartie le 14 décembre sur la route des Sables-d’Olonne par les trois caps. Son imposante détermination lui a fait rejoindre la Vendée le 27 février, hors course.