24 Novembre 2012 - 14h22 • 2166 vues

Partager

Article

Très marqué par son abandon précoce, Kito de Pavant a envoyé un message poignant à l’ensemble de la flotte.

Allez je me lance !

La frustration est trop forte. La deception de ne plus être dans la course tellement cruelle.

Comment dire ? Comment faire ? Oui, je suis à terre, au propre comme au figuré, et le Vendée Globe me manque.Terriblement.

Alors voilà, j'avais envie de vous le dire. Tout simplement.

Ne pas vous envoyer les petits mails de la nuit, cela devient insupportable. Alors je le fais, différemment, forcément...

Ils sont tous, ou presque , la tête a l'envers. Je pense à eux. Ils vivent là sans doute les meilleurs moments de ce tour du monde. Il fait beau, l'eau est chaude, les conditions de vent sont stables, bon quelques grains sans doute mais les bateaux sont bien calés, gités, sans souci pour les pilotes automatiques. Ils se reposent mais reflechissent aussi à la prochaine étape, les premiers coups à jouer pour entrer dans le sud.

Profitez les gars. Profitez, car, ça ne durera pas. Dès la semaine prochaine, ce sera une autre histoire qui commencera. Pour vous, et pour nous aussi, on surveillera avec plus d'anxiété vos trajectoires et votre progression vers "le pays de l'ombre".

Profitez de la chance que vous avez de vivre ce truc de dingue. Tout le monde n'y a pas droit...

Vous retrouverez  ces endroits où il fait bon faire de la voile dans quelques semaines et vous serez alors sans doute tellement différents.

Faites nous vibrer les gars mais faites gaffe.

Et pour continuer à profiter à fond de ces moments de plénitude je ne saurais trop vous conseiller d'ecouter ceci :

  • La Yegros / Vieni de mi (Argentine)
  • Sidestepper / Deja (Mary) (GB/ brasil)
  • Luisa Maita /  Lero Lero (Brasil)
  • Jorge Ben / Menina mulher da pele preta (Brasil)
  • FM Laeti /coco (Guadeloupe)

 

Kito de Pavant