Actualité

Fabrice Amédéo « J'ai été naïf sur l’alimentation »

Photo sent from the boat Newrest - Matmut, on November 23rd, 2016 - Photo Fabrice AmedeoPhoto envoyée depuis le bateau Newrest - Matmut le 23 Novembre 2016 - Photo Fabrice Amedeo

« Là j’ai 13 nœuds de vent, je suis sous J1, vent de travers, la mer est plate, il fait très chaud. Le vent est plutôt instable, ça varie pas mal en direction. Quand je vois les milles défiler vers la maison c’est super ! On est parti pour une longue ligne droite de 3000 milles jusqu’à l’anticyclone des Açores, en tribord amure. D’abord, il y aura un Pot au noir jeudi ou vendredi, que j’espère pas trop méchant avec nous, ensuite l’hémisphère Nord à fond dans les alizés. Après, il y a une histoire de timing pour l’anticyclone des Açores, il ne faut pas que je traîne trop en route, cela finit par une dépression pour rentrer au pays. »

Un filet dans la dérive

« J’ai eu une petite mésaventure, complètement stupide mais qui fait partie de la course. J’avais un trou de vitesse de 2 nœuds et je ne comprenais pas pourquoi. C’est incroyable, au bout d’un moment je me suis dit : Mais ce n’est pas possible! J’avais fait marche arrière, j’avais fait plein de trucs. J’ai fini par me mettre vent arrière, j’ai roulé mon J1, grande voile bordée, je me suis attaché à l’arrière du bateau et j’ai plongé la tête et le buste sous le l’eau à l’envers. En fait, un filet était caché dans le puit de la dérive bâbord, l’histoire invraisemblable ! Ça m’a pris trois minutes, j’ai relevé la dérive deux trois fois et quand le truc a fini par se libérer, j’ai vu dans mon sillage un filet de pêche avec une petite bouée. J’ai retrouvé les deux nœuds qui me manquaient, mais bon c’est quand même une histoire qui me fait perdre 60 milles, je l’ai gardé 48 heures ce filet ! Mais c’est vraiment porteur de leçon pour moi, je sentais qu’il y avait quelque chose d’irrationnel sur le bateau, j’avais l’impression qu’il y avait une voie d’eau, j’ai regardé partout. La leçon à retenir c’est qu’il ne se passe jamais rien d’irrationnel à bord, que tout est toujours très rationnel. La prochaine fois que je vais moins vite, c’est qu’il y a quelque chose dans la quille ou dans les dérives. Mais j’avais vraiment vérifié plusieurs fois, j’avais mis ma Gopro, ma tête sous l’eau mais chaque fois j’étais du mauvais côté, donc je n’ai rien vu. J’ai perdu pas mal de terrain sur mon copain Arnaud. Mais le moral est bon, j’avance à bonne allure ».

Rationnement alimentaire

Je dors beaucoup en ce moment, parce que je dois faire des grosses restrictions de nourriture. Je m’étais dit que j’allais mettre 90 ou 95 jours, donc je suis parti avec beaucoup moins que ce qu’il aurait fallu. Et je n’avais pas du tout anticipé mes besoins en calories dans les mers du Sud où il fait très froid et on consomme beaucoup. Là, on arrive à 16 jours de l’arrivée et c’est un peu juste, j’ai été un peu naïf sur l’alimentation ! Il n’y a pas de problème pour ma santé mais je commence à être fatigué et un petit peu en carence de calories.  Il n’y a pas beaucoup de manœuvres et ça m’arrange, je me ménage parce que la fin de la route risque de ne pas être drôle au niveau de l’alimentation. J’ai fait des calculs et le médecin de la course m’a donné quelques conseils. Je n’ai plus du tout d’à côté, donc je fais trois repas par jour. Deux repas chauds pour le midi et le soir et au petit-déj c’est uniquement des restes, donc salade de fruits et bientôt ça va être des rillettes de saumon ou des boîtes de sardines sans pain. Le matin, j’ai tellement faim que le petit déjeuner m’ouvre l’appétit plus qu’autre chose.

Une arrivée le 15 février ?

C’est un peu compliqué de prévoir la date de mon arrivée, tout va dépendre de l’anticyclone des Açores qui se décale et de l’autre qui suit derrière. Donc il faut que j’arrive à passer à l’Est de ce nouvel anticyclone et à l’Ouest de celui des Açores avant que la porte ne se referme. Si j’y parviens, j’attrape une dépression qui devrait m’amener tout droit vers la Vendée. Rien n’est encore bien établi, mais avec un scénario positif, je me vois bien arriver le 15 février.

 

 

 

Snap code

Retrouvez-nous sur Snapchat
vendeeglobe2016